Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche : «Les légumes importés d’Egypte sont sains»

3,182

 

La moyenne de production de pommes de terre varie annuellement entre 200 et 240 mille tonnes. Bien que l’année 2022 ait connu une production record, les agriculteurs n’ont pas pu stocker des quantités suffisantes pour pouvoir approvisionner les marchés en cette période de faible production et ce, à cause des contraintes imposées par le ministère du Commerce.

Le vice-président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap), Anis Kharbech, a déclaré, que «Les légumes commercialisés sur le marché local sont propres à la consommation», selon des analyses faites par le ministère de l’Agriculture.

Une déclaration qui se veut une réponse aux rumeurs relayées par les réseaux sociaux, selon lesquelles la Tunisie aurait importé d’Egypte, des légumes irrigués par les eaux usées.

Le ministère de l’Agriculture affirme avoir procédé aux  contrôles nécessaires des produits importés au niveau des frontières terrestres avec la Libye, ajoute le responsable, dans une déclaration aux médias donnée, hier, en marge d’une conférence nationale sur le changement climatique et les ressources hydrauliques organisée au siège de l’Utap.

Le responsable ajoute que «les données disponibles auprès des Unions agricoles régionales confirment la disponibilité en quantités suffisantes des légumes-feuilles et autres légumes pour le mois de ramadan, à l’exception des pommes de terre dont la production accuse une baisse notoire». Une pénurie en pommes de terre en dépit d’une production record en 2022!

Le responsable a fait savoir que le ministère de l’Agriculture a commencé, depuis plus de deux semaines, l’importation de légumes, dont 5 mille tonnes de pommes de terre, 1.000 tonnes d’oignon sec et 1.000 tonnes de tomates.

D’après Kharbech, la pénurie de pommes de terre s’explique essentiellement par la baisse de plus de 30% des superficies cultivées en 2023, par rapport à la saison précédente, ainsi que par l’intersaison hiver-printemps qui coïncide généralement avec une baisse de production de la pomme de terre. La nouvelle saison débutera en mai prochain.

«La moyenne de production de pommes de terre varie annuellement entre 200 et 240 mille tonnes. Bien que l’année 2022 ait connu une production record, les agriculteurs n’ont pas pu stocker les quantités suffisantes pour pouvoir approvisionner les marchés en cette période de faible production et ce, à cause des contraintes imposées par le ministère du Commerce» a-t-il déploré.

Le responsable a estimé que le ministère de l’Agriculture a pris la bonne décision d’importer des quantités de pommes de terre pour réguler le marché, critiquant, cependant, la décision d’importer l’oignon sec, alors que le pays enregistre une production importante d’oignon blanc.

Il a appelé à créer un conseil supérieur de régulation des importations qui regroupe toutes les parties concernées (gouvernement, organisations professionnelles…) pour garantir la bonne gouvernance et intervenir en cas de pénurie.

Laisser un commentaire