Regard sur la ligue 2 : Une course à quatre pour l’accession

2,311

 

La dernière ligne droite risque d’être embouteillée pour le maintien.

Marsois, Aghlabides, Gafsiens et Hammam-lifois jouent depuis peu dans une toute autre catégorie en championnat de Ligue 2. Et pour cause, ce quatuor a creusé l’écart par rapport au reste du « peloton », dans les deux groupes, en marge du déroulé de la 15e journée. Ainsi, en poule A, l’ASM et la JSK comptent respectivement neuf et sept points d’avance sur Korba, leur poursuivant immédiat. Idem en poule B où l’EGSG et le CSHL ont porté leur avance à respectivement huit et sept points sur l’ES Zarzis. Forcément au vu des enseignements tirés des deux tableaux, l’on peut sans hésitation nous avancer à pronostiquer une course à quatre pour jouer l’accession, entre les gars du Saf-Saf, les banlieusards du sud, les Aghlabides et les Canaris de Gafsa.

Le CS Korba et l’ESZ, arbitres du championnat

Sur ce, volet maintien, à l’exception du quatuor qui joue le titre, et les deux clubs qui complètent les deux podiums, soit le CS Korba dans le groupe A et l’ES Zarzis en poule B, quasiment personne d’autre dans les deux groupes n’est à l’abri d’un destin capricieux ou un concours de circonstances fatal.

Certes, dans le groupe A, certains, à l’instar de Rogba Tataouine, l’ASOE, Jendouba, l’ES Radès, le COM et même l’ES Jerba, ont leur destin en main et peuvent se permettre de griller un joker, voire marquer le pas ponctuellement sans vaciller. Mais d’autres, tels que la Zliza et l’AS Mhamdia, ne devancent la lanterne rouge, Bembla, que de respectivement une et deux unités au classement.

Imaginez donc l’AS Gabès, ex-valeur sûre de la Ligue 1 connaître un coup de mou et finalement se retrouver en Ligue 3 ! C’est impensable, et pourtant un club de la trempe de l’AS Marsa l’a appris à ses dépens, vivant les affres d’une rétrogradation en L3, encore difficile à admettre à nos jours.

Les jeux sont loin d’être faits

Ce faisant, la physionomie,volet maintien, est la même dans le groupe B, juste derrière l’ES Zarzis, 3e de rang au classement. Ainsi, au pied du podium, ex æquo avec Kalaa Sport, une formation réputée telle que la Stayda est pourtant reléguée à neuf points de l’ESZ. Et actuellement aussi, dans le rétroviseur du SG et de Kalaa, la JSO, les Fatimides de Mahdia et les Sahéliens du CS Msaken ne sont qu’à une longueur. Enfin, l’on note que les positions se resserrent au fur et à mesure que l’on chute dans la hiérarchie. En l’état, SG, KS, JSO et EMM ne sont nullement à l’abri puisque les deux Sporting, de Ben Arous et de Moknine, sont tout juste derrière. Seuls l’ASD et les « 3S » sont quelque peu lâchés au classement mais les jeux ne sont pas encore faits !

Ronger son frein ou reprendre son souffle ?

Maintenant, l’on s’attend soit à une confirmation de cette tendance globale en marge de la tournure des derniers évènements ou une infirmation de l’orientation prise,dès le déroulé de la 16e journée, prévue ce week-end. Un fait est quasi-certain, le « titre » est l’apanage du quatuor précité ci-haut. Quant au maintien, plus de six clubs vont forcément se livrer une « bataille » féroce au fur et à mesure que la fin approche.

Dommage cependant qu’à partir de la fin du week-end, les clubs de L2 seront à l’arrêt pendant plus de 20 jours et ne reprendront qu’à partir du 26 avril pour disputer la 17e journée. Gageons toutefois que certains, à bout de souffle, y trouveront leur compte, alors que d’autres devront ronger leur frein après avoir atteint leur rythme de croisière.

Laisser un commentaire