Championnat arabe des jeunes du 9 au 16 Avril : Mahdia, capitale du handball arabe

661

 

La compétition a été, hélas, largement boudée par les pays arabes. Psychose !

Seuls trois pays ont finalement confirmé leur participation au championnat arabe des jeunes (natifs de 2002) qui aura lieu du 9 au 16 avril à Mahdia. Plus qu’une bizarrerie, on peut parler de psychose pour expliquer ce boycott.

Qui en assume la responsabilité ? Serait-ce l’Union arabe de handball qui ne draine plus du beau monde et dont les compétitions ne sont plus reconnues par certains pays, l’Égypte en tête ? Ce qui est encore plus bizarre, c’est que les nations du Golfe, à l’exception de l’Arabie Saoudite, sont également aux abonnés absents, alors qu’elles investissent de l’argent fou dans la politique de formation. Le Maroc et la Libye, situés à deux pas de nos murs, ont, eux aussi, refusé de faire le déplacement en Tunisie ! Si l’on admet qu’il est hors de question d’invoquer des raisons financières ayant entraîné ces absences étonnamment massives, on peut dire que si le rendez-vous de Mahdia, un des joyaux touristiques du pays , était reporté à l’été prochain, le nombre des participants aurait atteint un pic d’une ampleur sans précédent ! Des antécédents, on en a eus, et il ne servirait à rien de… remuer le couteau dans la plaie !

En tout cas, la faute n’est pas à notre fédération, puisqu’il s’est avéré que celle-ci, qui croule sous un calendrier trop chargé pour le reste de la saison, était dans l’impossibilité de dénicher une date «estivale» pour les joutes de Mahdia. Dommage !

La Tunisie de tous les événements 

Le championnat arabe des jeunes qui se déroulera donc dans la ville des Fatimides fait partie des objectifs majeurs du nouveau bureau fédéral qui a promis de participer plus fréquemment aux compétitions arabes et africaines, tout en organisant le plus grand nombre possible, afin de redorer le blason de notre handball, d’une part, et de permettre à nos sélections (particulièrement celles des jeunes fraîchement constituées) de s’améliorer, d’autre part. En effet, après les championnats arabe et africain qu’a abrités la ville de Hammamet, et après ce rendez-vous de Mahdia, ce sera au tour des cités de Nabeul et Béni Khiar d’organiser, du 23 au 30 courant, le tournoi méditerranéen «feu Rafik Khouaja».

La ville de Hammamet prendra ensuite le relais, du 24 au 30 juin, pour offrir sa côte aux Jeux africains de plage. La Fthb, décidément entreprenante et imbue d’hospitalité à la tunisienne, a pu arracher l’organisation de deux autres événements, à savoir la 30e CAN des juniors filles (du 7 au 14 septembre 2023) et la 18e CAN des cadettes (du 16 au 23 septembre prochain).

Tant mieux pour les générations montantes. Un investissement sûr dans l’avenir. 

Laisser un commentaire