Argent injecté en Afrique : Les PME, premières cibles des fonds d’investissement

3,119

 

D’après l’Association africaine du capital-investissement et du capital-risque (Avac), l’Afrique de l’Ouest est la région qui a reçu le plus de financements émanant de fonds de capital-investissement, entre janvier 2002 et juin 2022, avec 19,8 milliards de dollars, suivie de l’Afrique australe et l’Afrique du Nord.

Dans un récent rapport élaboré par l’Association africaine du capital-investissement et du capital-risque (Avac), les véhicules financiers investissent massivement en Afrique. 72,9 milliards de dollars ont été injectés par des firmes locales et internationales de capital-investissement sur le continent entre le 1er  janvier 2002 et le 30 juin 2022.

L’Afrique de l’Ouest est la région qui en a le plus bénéficié avec un montant de 19,8 milliards de dollars, suivie de l’Afrique australe (19,7 milliards), l’Afrique du Nord (13 milliards), l’Afrique de l’Est (6,1 milliards) et l’Afrique centrale (2,4 milliards).

Mais en termes d’opérations réalisées, c’est l’Afrique australe qui arrive en tête avec 1.012 transactions sur les 3.359 effectuées par des fonds de capital-investissement durant cette période. L’Afrique de l’Ouest (932), l’Afrique du Nord (576), l’Afrique de l’Est (568) et l’Afrique centrale (102) complètent la liste. D’après l’Avac, les plus importantes sommes ont été investies en 2007 avec 9,3 milliards de dollars, en 2014 (7,8 milliards de dollars), et en 2021 (7,4 milliards).

Le rapport nous apprend également que les petites et moyennes entreprises (PME) ont été les principales cibles de ces fonds. D’ailleurs, 61% des transactions répertoriées ont porté sur des montants inférieurs à 10 millions de dollars, précise le document. 

Si l’Afrique de l’Ouest, australe, et du Nord ont pu enregistrer autant de transactions, c’est principalement grâce au dynamisme de leurs startup technologiques qui séduisent de plus en plus les investisseurs. D’après le rapport «African Tech Startups Funding Report 2022» du portail spécial spécialisé «Disrupt Africa», les startup nigérianes, notamment celles spécialisées dans les technologies, ont obtenu 976,1 millions de dollars de financement sur les 3,3 milliards levés en 2022 en Afrique. Soit 30% de l’ensemble des opérations.

Quant aux entreprises égyptiennes et sud-africaines, elles ont attiré respectivement 812 millions et 330 millions de dollars. Les 575 millions de dollars des startup kenyanes ont également contribué aux montants notés en Afrique de l’Est.

L’Avac constate aussi que les fonds de capital-investissement se spécialisent de plus en plus. Un phénomène qui a débuté en 2010 et qui s’est renforcé au fil des années. D’après l’organisation, les véhicules d’investissement sectoriels ont concentré, en 2021, 59% des levées de fonds réalisées sur l’ensemble des fonds de capital-investissement actifs en Afrique. 

Pour ce qui est des investissements par secteur, ce sont la production et la distribution d’électricité et de gaz ou le traitement de l’eau (19%), les services financiers (18%), les télécommunications (17%), et l’industrie (11%) qui ont le plus attiré les investisseurs.

Laisser un commentaire