18e édition des Journées Cinématographiques Méditerranéennes de Chenini (JCMC), du 19 au 22 octobre 2023: Pour un monde vert et durable

1,761

Près de 30 films ont été sélectionnés, dont 6 retenus pour la compétition officielle de longs métrages et 6 pour la catégorie courts métrages.

La 18e session des Journées cinématographiques méditerranéennes de Chenini (Jcmc) se tiendra du 19 au 22 octobre 2023. Cinéastes, professionnels du cinéma, écologistes et essentiellement les habitants de l’oasis de Chenini à Gabès pourront prendre part à ses différentes activités et réfléchir ensemble sur les enjeux écologiques et climatiques de notre temps.

«Mettons-nous en vert», nous incite l’Association formes et couleurs oasiennes (Afco), organisatrice de l’événement, qui confronte, dans cette édition, l’esthétique aux questions environnementales, sociales et économiques.

Pour cette édition, le festival s’habille de vert et fait du 7e art un accompagnateur et un défenseur de la transition verte. L’accent sera, ainsi, mis sur les différentes questions environnementales et climatiques à travers un programme varié entre projections, tables rondes et autres ateliers.

Près de 30 films ont été sélectionnés, avec 6 films retenus pour la compétition officielle de longs métrages et 6 pour la catégorie courts métrages.

La cérémonie d’ouverture verra la projection d’un film en hommage au réalisateur Dinno Kassalo, un réalisateur de documentaires et maître de la photographie de Bosnie-Herzégovine. Au cours de sa carrière, il a réalisé des dizaines de films, comme il aimait à le dire, «d’un genre indéfini». Il a consacré sa vie à la nature et était célèbre par ses films sur la riche nature entourant la montagne Prenj et la rivière Neretva près de Konjic. La projection sera suivie par un concert de Yasser Jeradi.

Le concert de clôture du festival sera assuré par la chanteuse, auteure et compositrice Raoudha Ben Abdallah.

Trois tables rondes seront organisées les 20, 21 et 22 octobre et porteront respectivement sur “Les droits de la nature, un changement de paradigme “ (A Rass el Wedd), «Semences locales, biodiversité, résilience et préservation dans le contexte du changement climatique» (Dans une forêt locale) et «Vers une oasis durable et une ville intelligente : préservation de l’eau et la Tunisie de demain» (au jardin Pierre Rabhi).

Un atelier ayant pour thème «Contentieux environnemental-Agir contre la pollution : Recours juridiques et mobilisation citoyenne» avec l’intervention de représentant.e.s du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux-Ftdes aura lieu le 20 octobre à la Faculté des Sciences juridiques de Gabès. Trois autres ateliers seront proposés les 20, 21 et 22 octobre et porteront sur le son et le cinéma, la photographie et le montage.

La Faculté des Sciences juridiques de Gabès abritera, également, la Foire des semences locales le 21 octobre. Il s’agit d’un rendez-vous entre les différents acteurs travaillant sur l’agriculture pour faciliter les échanges et l’approvisionnement en semences locales de qualité, sensibiliser la population aux enjeux et créer un réseau dynamique entre ces acteurs.

>>Lire aussi: 67e Festival du Film de Londres : Deux films tunisiens au programme 

Laisser un commentaire