Ministère des Technologies de la communication : L’Agence nationale de cybersécurité voit le jour

1,809

L’Ancs est placée sous la tutelle du ministère des Technologies de la communication. Elle est chargée, en coordination avec les structures concernées, de superviser la sécurité des systèmes d’information et de communication des entreprises publiques et privées de l’espace cybernétique national.

Le décret-loi n° 2023-17 du 11 mars 2023, relatif à la cybersécurité et fixant les missions de l’Agence nationale de cybersécurité (Ancs) et les mécanismes qui lui sont attribués, est entré en vigueur, hier, lundi, 11 septembre 2023. L’Agence nationale de cybersécurité créée en vertu de l’article 4 dudit décret-loi se substitue à l’Agence nationale de sécurité informatique. Tous ses biens, droits et obligations lui sont transférés.

L’Ancs est placée sous la tutelle du ministère des Technologies de la communication. Elle est chargée, en coordination avec les structures concernées, de superviser la sécurité des systèmes d’information et de communication des entreprises publiques et privées de l’espace cybernétique national. Elle aura pour missions d’élaborer et de mettre à jour les politiques et mécanismes de gouvernance de la sécurité de l’espace cybernétique national et de les mettre à la disposition des secteurs et organismes concernés. Et assurera le suivi de la mise en œuvre des plans d’action pour la sécurité de l’espace cybernétique national. Son rôle est de protéger l’espace cybernétique national des attaques délibérées et accidentelles.Parmi ses attributions figurent, également, l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre des programmes de développement des compétences, en prenant part à l’élaboration des programmes académiques et professionnels.

L’agence aura entre autres missions de préparer et publier les modèles et les guides liés à la cybersécurité que les organismes publics et privés doivent adopter, d’élaborer les indicateurs de mesure du niveau national de cybersécurité, de mener des campagnes périodiques de communication et de sensibilisation, notamment lors des crises cybernétiques, d’assurer la veille technologique et de suivre les évolutions dans ce domaine. L’agence aura à gérer  la coopération internationale et la coordination avec les structures étrangères officielles conformément aux accords conclus à cet effet aux échelles bilatérale, régionale et internationale.

Laisser un commentaire