Emballages: Comestibles et intelligents !

1,431

Les emballages intelligents et biologiques sont deux des tendances issues des nouvelles technologies de conditionnement qui feront le plus parler d’elles. Les consommateurs sont de plus en plus soucieux des matériaux et des procédés de conditionnement qui répondent aux nouvelles exigences écologiques. Les acheteurs sont beaucoup plus conscients des risques alimentaires et du poids de la durabilité dans leurs décisions d’achat.

De l’emballage intelligent à l’emballage comestible ce sont les dernières innovations qui façonnent le secteur de l’emballage. Les consommateurs d’aujourd’hui cherchent à manger et à vivre plus sainement. En outre, ils ont une vie très active et optent pour des produits alimentaires pratiques. Cela signifie qu’il existe une demande pour des emballages nomades qui conservent les qualités nutritives des aliments, mais sans compromettre la durabilité. Les emballages alimentaires ont une incidence négative sur nos défis climatiques, et les consommateurs souhaitent jouer un rôle pour changer cela. A l’échelle mondiale, une étude réalisée par le «Boston Consulting Group» démontre que 74% des consommateurs seraient prêts à payer plus pour des emballages durables.

Des alternatives aux emballages et sachets jetables existants

En Tunisie, des sociétés spécialisées dans la fabrication des emballages alimentaires en papier carton biodégradable se sont engagées, suite à la signature de la convention entre la Chambre syndicale des grandes surfaces dans un nouveau défi pour réduire l’impact des emballages en plastique sur l’environnement. La convention signée en 2016, entre le syndicat et le ministère de l’Environnement avait pour but de proposer des alternatives aux emballages et sachets jetables existants.

Il est à rappeler qu’actuellement, plus d’un milliard de sachets en plastique sont produits chaque année en Tunisie, dont 350 millions de sachets sont utilisés par les quatre hypermarchés, soit 35% de la production totale annuelle.

Comment faire évoluer l’emballage alimentaire ? Selon les fabricants : «Il faut tout repenser depuis le début. Actuellement, de nombreux emballages comprennent du plastique en raison de ses qualités protectrices, mais ce matériau est issu du pétrole dans une large mesure, lequel est responsable d’un tiers des émissions mondiales de CO2».

C’est justement pour cette même raison que la tendance est pour les emballages intelligents et comestibles. Un emballage intelligent est un emballage qui apporte des améliorations dans la manière de transmettre l’information au consommateur. Il est capable de dire dans quel état se trouve son contenu et même de retracer son parcours tout au long de la chaîne de distribution. Il est également capable de conserver ce qu’il contient en parfait état.

Cela est possible principalement grâce à plusieurs indicateurs développés par des technologies avancées. D’abord, les indicateurs de température ou de durée de conditionnement : ils se trouveront à l’extérieur de l’emballage, car leur but est de transmettre l’information au consommateur. Par exemple, ils peuvent indiquer si une boisson gazeuse est à la température optimale pour être consommée.

Ensuite, il y a les détecteurs d’humidité ou de contamination : ceux-ci seront en contact avec l’aliment pour signaler la présence de bactéries, par exemple.

Enfin, les informations de traçabilité et d’authenticité : il s’agit d’indicateurs externes qui garantissent la légitimité d’un produit et apportent des informations pertinentes au consommateur, allant jusqu’à influencer sa décision d’achat. Ils peuvent également inclure des localisateurs, qui facilitent en grande mesure leur distribution.

Films et revêtements

La grande tendance est aussi pour les emballages comestibles. Ce sont une solution innovante et écologique pour réduire les déchets plastiques dans l’industrie alimentaire. Ces emballages, fabriqués à partir d’ingrédients naturels tels que l’amidon de pomme de terre ou les algues, peuvent être mangés ou compostés après utilisation, évitant ainsi la pollution de l’environnement. En plus de leur impact environnemental positif, les emballages comestibles offrent également une expérience utilisateur unique et originale, offrant une alternative pratique et saine aux emballages traditionnels.

Les emballages comestibles peuvent être fabriqués à partir de différentes matières premières, mais ils ont tous en commun d’être composés de bio-polymères, ces biomolécules polymères produites par les organismes vivants.

Il existe deux types d’emballages comestibles : les films et les revêtements.

Les polysaccharides et les protéines sont souvent utilisés pour la fabrication de ces emballages, mais ils ont tendance à être hypersensibles à l’humidité, ce qui peut entraîner une détérioration rapide des aliments. Les lipides, quant à eux, offrent de bonnes propriétés de barrière à la vapeur d’eau, mais leur non-transparence et leur susceptibilité au rancissement peuvent poser problème.

Malgré leur potentiel écologique, les emballages comestibles présentent des inconvénients qui limitent leur utilisation. Tout d’abord, il y a le problème du comportement des consommateurs qui considèrent souvent que l’emballage comestible peut être jeté n’importe où, car il se dégrade naturellement. Cette attitude déresponsabilise l’individu et peut entraîner une pollution environnementale. Les labels «biodégradable» peuvent également contribuer à cette mentalité.

Un autre obstacle à l’adoption des emballages comestibles est la réticence des consommateurs à manger leur emballage alimentaire. Les préoccupations concernant l’hygiène et la sécurité alimentaire peuvent rendre les consommateurs sceptiques quant à la capacité de l’emballage comestible à protéger la nourriture de la contamination.

Laisser un commentaire