Coupe de la CAF | Le CA prépare son déplacement au Ghana : Les nouvelles sont rassurantes

676

 

Dans le cadre du protocole de reprise de certains, la préservation est certes de mise mais les joueurs sont dans les temps et se mettent aussi dans les tons avant le choc de dimanche prochain.

Dimanche prochain, à partir de 17h00, le Club Africain renouera avec la phase de groupes de la C3, dans sa dernière ligne droite. A Accra précisément, les Ghanéens de Dreams FC auront une revanche à prendre sur des Tunisois qui les ont battus (2-0) en ouverture de phase des poules. Aujourd’hui, après l’intermède Cavalli, Mondher Kbaïer est à pied d’œuvre et s’efforce à armer davantage un groupe qui s’avère jusque-là bien taillé pour la C3, une compétition où il partage le leadership avec justement Dreams FC. En l’état donc, « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes » ? Aujourd’hui, si l’effectif se défend en compétiteurs de qualité, le staff a surtout dû composer avec la convalescence de certains joueurs et non des moindres, dont la majorité a retrouvé les répétitions groupées depuis quelques jours déjà. En clair, si Kbaïer et ses collaborateurs n’ont pas de raisons de nourrir certaines appréhensions, plus ou moins justifiées par le passé, il s’agit aussi pour le staff médical de déceler les causes de la cascade de blessures qui a touché le club il y a quelque temps. Pourquoi ? Parce qu’avec un play-off relevé et une dernière ligne droite à engager en C3, le CA a besoin de tout le monde sur le pont. Il va sans dire qu’avec plusieurs joueurs à l’infirmerie, en période d’avant-CAN, le CA a traversé une situation délicate, comme en attestent ses revers face à l’ESS et le ST en phase 1 du championnat.

Ce faisant, inutile et  rien ne sert maintenant de s’apitoyer, mais avant de passer à autre chose, le CA gagnerait à en tirer les enseignements qui s’imposent, chose faite il va sans dire. Toutefois même, si l’on se penche à nouveau là-dessus, sans chercher à souligner l’ampleur de cette situation passée, mais juste pour expliquer l’hécatombe, l’on note qu’outre un calendrier qui propose des cycles saccadés, sans continuité, le CA a dû un temps composer avec les moyens du bord. Bref, le fait que l’effectif ne soit pas pléthorique invite tout club qui court plusieurs lièvres à la fois à tendre davantage le fil en espérant qu’il ne rompra pas ! Attention tout de même, car à vouloir justement courir tous les lièvres à la fois, le CA prend le risque de n’en attraper aucun ! Voilà tout mais pas de raisons de s’inquiéter outre mesure.

Protocole de reprise et entraînements collectifs

Aujourd’hui donc, les nouvelles sont rassurantes. Dans le cadre du protocole de reprise de certains, la préservation est certes de mise mais les joueurs sont dans les temps et se mettent aussi dans les délais avant le choc de dimanche prochain. Sur ce, Ghaith Sghaïer (soigné d’une douleur musculaire) et Ben Yahia (touché au mollet) sont remis et sur pied. Mais pour Sghaïer, il ne ferait pas le déplacement au Ghana. Enfin, d’autres, précédemment en souffrance, sont aussi à pied d’œuvre depuis des jours déjà, à l’instar d’Ali Amri (qui souffrait d’une blessure musculaire), Adem Garreb (remis d’un mal au genou), Ameur Omrani, de retour, après avoir soigné une légère contracture, Rached Arfaoui et Chiheb Laâbidi, antérieurement touchés par la grippe (et absents ponctuellement), et, pour finir, Rami Bédoui, complètement rétabli d’une lésion à l’ischio jambier. Le groupe est donc au complet, et à quelques jours du périlleux déplacement au Ghana, il y a forcément de bonnes raisons d’espérer.

Laisser un commentaire