Consommation du pain : Sentir la moisissure !

1,417
pain

 

Selon Mohamed Rebhi, directeur général de l’Insspa, le pain, ayant une légère élévation du taux d’humidité, ne présente pas de risques sur la santé du consommateur, d’autant plus qu’il est conforme aux normes.

Le pain fait partie des menus que l’on trouve sur nos tables de tous les jours. C’est une composante essentielle de la majorité de nos plats préparés à la maison ou servis dans nos restaurants. Et le Tunisien est connu pour son savoir-faire ancestral en matière de préparation du pain. Il demeure, ce alors, une tradition très ancrée dont la réputation a dépassé nos frontières pour donner ses lettres de noblesse à nos boulangeries qui ont su s’imposer même en Europe.

72 kg par personne par an

Le Tunisien a une grande histoire avec cette denrée fort appréciée par toutes les familles. Cela explique qu’il est un grand consommateur de pain avec une consommation annuelle moyenne qui dépasse les 72 kg par personne. Une consommation très élevée qui pourrait affecter la qualité de ce produit, dont la presque totalité de sa matière première est importée. Une qualité qui connaît ces derniers jours une réelle dégradation de l’avis des experts et des consommateurs.

C’est ainsi que depuis quelques semaines et sur les réseaux sociaux, l’on parle d’un goût étrange et d’une odeur déplaisante souvent perceptible rappelant celle des fruits pourris. Le pain sent la moisissure ! D’autres internautes évoquent que cette même odeur désagréable est constatée dans la semoule et le pain traditionnel (Tabouna).De nombreuses personnes pensent que cette odeur et ce goût désagréable sont dus à la farine confisquée dans les dépôts des spéculateurs. Ce produit a été conservé dans des conditions non hygiéniques. On dirait que la farine et la semoule semblent être impropres à la consommation. D’autres pensent que la nouvelle farine commercialisée par le ministère de l’Agriculture est riche en fibres et contient du son, ce qui veut dire qu’elle ne peut être destinée à d’autres usages que celui de la fabrication du pain.

Pas de risques sur la santé

Contacté par téléphone, M. Mohamed Rebhi, directeur général de l’Instance nationale de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (Insspa), a confirmé que sa direction a reçu des réclamations portant sur le goût du pain, ce qui a poussé les services concernés à réagir dans l’immédiat. En effet, des analyses organoleptiques ont été effectuées sur des échantillons. Notons que ce type d’analyse est utilisé pour mesurer les propriétés organoleptiques des produits alimentaires, soit celles liées au goût, à l’odeur, à la couleur et à l’apparence du produit. En fait, les résultats de ces analyses ont montré que, sur le plan biologique, le pain est conforme aux normes, seulement il y a une légère élévation du taux d’humidité par rapport au seuil normal. On considère, donc, que le pain ne présente pas de risques sur la santé du consommateur.

Pour sa part, Mme Marwa Talbi, nutritionniste, a expliqué que le pain qui contient un taux élevé d’humidité moisit vite. Dans les conditions normales et en hiver, le pain peut rester consommable jusqu’à deux jours. En l’espèce, le temps de conservation du pain ne dépasse pas les 12 heures.

Laisser un commentaire