L’athénée thalasso et Spa en haut du podium

869

La thalassothérapie représente un des secteurs stratégiques de l’île


Samedi 2 mars. «Djerba se prévaut d’avoir accueilli, en 2023, le tiers des touristes (près de 9 millions) entrés en Tunisie», nous confie, entre deux conversations dans le hall de l’hôtel Radisson Blu, M. Hichem Mahouachi, commissaire régional au tourisme de la région Djerba-Zarzis, présent sur tous les fronts, fort de moult qualités (dispositions, écoute, assistance, suivi). Dans ce prestigieux hôtel, une surprise à marquer dans le marbre de la thalassothérapie nous attend : l’athénée thalasso et Spa, intégré à l’hôtel Radisson Blu 5*, a arraché de longue lutte la certification internationale nouvellement : ISO17680 Tourisme et Services connexes -Thalassothérapie.

Pour cette occasion, M. Kaïs Nabli, directeur du centre, a invité une brochette de journalistes et de fidèles curistes pour leur annoncer cet épisode remarquable.

Le parcours pour obtenir cette distinction est une longue course d’obstacles qui requiert volonté, expertise et excellence ; une série de visites d’inspections ont été effectuées par des représentants de l’Innorpi et de l’Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie (Onth) qui ont travaillé avec des experts en conformité, aux côtés de tout le corps professionnel du centre, pour valider les procédures et les systèmes afin qu’ils soient conformes avec la norme ISO 17680, passant par des audits rigoureux et des évaluations approfondies pour garantir la conformité à chaque étape du processus. On voit que les étapes du parcours ne sont pas une promenade de santé.

Cette certification atteste que le centre répond parfaitement aux normes relatives à la fourniture de services de qualité en mettant notamment l’accent sur l’hygiène et la sécurité, tout en veillant à un usage respectueux du concept de thalassothérapie. Naturellement, M. Kais Nabli en tire une fierté (méritée), discret, entouré de Hichem Mahouachi, Mohamed Jerad, directeur général de l’hôtel Radisson Blu Resort & Thalasso Djerba, Anissa Chammakh, responsable Qualité et accréditation à l’Innorpi, et Moufida Ben Nasr, directrice à l’Onth, en toute modestie, sans ostentation, «partant du principe de proposer à nos clients une thalasso d’excellence dans le respect des normes internationales, cette certification apporte la confirmation de notre engagement sans faille dans la mise en application de critères rigoureux garantissant la qualité des services, la sécurité des installations et la compétence de nos équipes».

Ce à quoi, M. Mohamed Jerad, qui avait présidé longtemps aux destinées du centre, ajoute: «Le segment thalasso est stratégique pour notre hôtel et notre centre est considéré parmi les meilleurs en Tunisie, voire en Méditerranée, et bénéficie vraiment d’une excellente notoriété. Pour nos clients, cette certification s’inscrit dans le droit fil des standards de prestations que nous proposons et représente l’assurance qu’ils peuvent compter sur des services de qualité supérieure, dispensés dans un environnement sûr et conforme aux normes internationales les plus strictes».

Cette certification ISO 17680, ô combien gratifiante, n’est pas la première attribuée au centre, loin de là. Voyons : depuis son ouverture en 1998. En 2000, il a obtenu un «Oscar Tourisme et Santé» attribué par la Fédération internationale des journalistes et écrivains de tourisme (Fijet). En 2012, il a été labellisé Spa-A (la plus haute catégorie) par l’Association française de Spa. En 2015, il a décroché l’Award de «Meilleur centre en Méditerranée» décerné par le magazine «Voyages & Hôtels de rêve». Son engagement envers l’excellence est également matérialisé par les certifications Aqua-Check et Spa-Check délivrées par le laboratoire international INTERTEK depuis 2019. Une curiste française nous confie : «Sans aucune complaisance, le centre est un véritable écrin dans la région, j’en suis une habituée, et ce, depuis plus de 10 ans, la cure me permet de mettre une pause à mon rythme urbain et trépidant… la qualité des soins que j’y trouve ? Allez essayer».

Laisser un commentaire