Tunisie-Italie : La coopération pour la lutte contre la migration irrégulière à l’examen

2,805

 

Kamel Féki, ministre de l’Intérieur, a réaffirmé la position «ferme et inébranlable de la Tunisie qui refuse d’être un pays d’accueil ou de transit pour les migrants irréguliers».

Le ministre de l’Intérieur, Kamel Féki, s’est entretenu, hier, à Tunis, avec son homologue italien, Matteo Piantedosi, en visite en Tunisie avec une délégation de haut niveau conduite par la Première ministre, Giorgia Meloni.

L’entretien a été l’occasion d’examiner l’avancement de la mise en œuvre des projets tuniso-italiens de coopération, notamment dans les domaines de la lutte contre la migration irrégulière et le crime organisé, indique un communiqué du département de l’Intérieur.

Le ministre italien a estimé, à cette occasion, que la coopération entre les départements de l’Intérieur des deux pays est un bon exemple des relations bilatérales au niveau européen.

De son côté, Kamel Féki a souligné que son département est résolu à sécuriser, par tous les moyens, les frontières maritimes et terrestres de la Tunisie et à appliquer la loi dans le cadre du respect des droits de l’homme.

Il a, dans ce sens, réaffirmé la position «ferme et inébranlable de la Tunisie qui refuse d’être un pays d’accueil ou de transit pour les migrants irréguliers». Les deux ministres ont convenu de poursuivre la coopération bilatérale de manière à servir les intérêts des deux peuples amis.

Laisser un commentaire