Sfax – Cité Ennour : Evacuation d’un immeuble abritant près de 500 migrants subsahariens

2,919

 

L’opération d’évacuation de cet immeuble est intervenue suite à plusieurs plaintes ayant émané des résidents de la cité Ennour et des propriétaires d’appartements, quant à la dégradation des conditions sanitaires dans l’immeuble.

Les unités sécuritaires à Sfax ont procédé, hier, à l’évacuation d’un immeuble situé à la Cité Ennour à Sfax-Sud, qui abrite près de 500 migrants originaires des pays de l’Afrique subsahariennes, sur instruction du Parquet près le tribunal de première instance de Sfax-2.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Sfax-2 et porte-parole officiel du même tribunal, Hichem Ksibi, a expliqué que «l’opération d’évacuation de cet immeuble est intervenue suite à plusieurs plaintes ayant émané des résidents de la Cité Ennour et des propriétaires d’appartements, quant à la dégradation des conditions sanitaires dans l’immeuble».

L’opération d’évacuation s’est déroulée dans le tumulte, après que certains migrants ont pris pour cible les agents de sécurité par jets de pierres causant des blessures légères à certains parmi eux. Un groupe de pas moins d’une vingtaine de personnes ont été arrêtés, impliqués dans des émeutes, des violences et des attaques contre le personnel de sécurité, a souligné la même source.

«Depuis le début du mois de février dernier, la brigade anti-criminalité de Tunis avait ouvert une enquête sur cet immeuble à la diligence du procureur de la République», a-t-il rappelé.

De son côté, le premier délégué chargé de la gestion des affaires du gouvernorat de Sfax, Mohamed Nafti Kdouda, a indiqué que «l’évacuation intégrale dudit bâtiment s’est déroulée avec succès», soulignant que les droits des immigrés seront préservés.

Les personnes évacuées ont été mises au contact des autorités sécuritaires, en vue de déterminer leurs identités, et de procéder à l’ouverture d’une série d’enquêtes sur leur implication dans des actes de violences et de vols, a fait savoir la même source.

Un travail de coordination avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a également été mené, à l’effet de faciliter le retour de certains immigrés dans leurs pays, tandis que la direction régionale de la santé et la municipalité de Sfax, ont entrepris une opération de stérilisation et de nettoyage du bâtiment.

Laisser un commentaire