Barreau : Une réunion d’urgence pour prendre des mesures

2,108

 

Selon le bâtonnier, Hatem Mziou, la descente sécuritaire menée dans la Maison de l’avocat est une attaque contre le doyen et contre tous les avocats. Le bâtonnier a appelé le Président de la République à intervenir d’urgence pour écouter les avocats et comprendre leurs préoccupations.

Le président du Conseil national de l’Ordre des avocats de Tunisie, Hatem Mziou, a annoncé la tenue d’une réunion d’urgence aujourd’hui, mercredi, pour prendre des mesures décisives concernant la profession d’avocat et son avenir». Selon le bâtonnier des avocats, le conseil discutera également de la possibilité de convoquer une assemblée générale extraordinaire afin de répondre aux attaques contre la profession.

Lors d’une conférence de presse, tenue hier, au siège de la Maison de l’avocat, Mziou a ajouté que les avocats observeront demain une grève générale dans tous les tribunaux, en plus d’un rassemblement prévu devant le Palais de Justice.

«Les avocats, tout comme les juges et tout l’ensemble des Tunisiens, ne sont pas au-dessus de la loi, mais sont plutôt les plus attentifs à son application, à la garantie des libertés et au respect des droits», a-t-il lancé. Il a ajouté que les avocats «ne mènent pas des actes de rébellion envers l’État mais demandent simplement à être respectés», précisant que «cette escalade et cette incitation contre les avocats doivent cesser». Et d’ajouter: «Nous n’accepterons pas d’être entraînés dans un conflit politique ; notre rôle est patriotique dans la défense de l’intérêt supérieur de la nation aux côtés de toutes les composantes qui se prévalent d’une histoire dans la défense des droits, de l’État civil et de la démocratie».

Selon lui, la descente sécuritaire menée dans la Maison de l’avocat est une attaque contre le doyen et contre tous les avocats. Le bâtonnier a appelé le Président de la République à intervenir d’urgence pour écouter les avocats et comprendre leurs préoccupations. «Nous avons confiance en le Président de la République, comme nous l’avons confirmé après le 25 juillet, nous voulons également réformer le pays et appliquer la Constitution pour protéger les droits et libertés», a-t-il indiqué.

Les avocats ont décrété, lundi, une grève générale à l’échelle nationale dans tous les tribunaux du pays, à l’appel du conseil de l’Ordre national des avocats de Tunisie. Cette décision intervient en protestation contre la descente menée samedi soir par des agents de sécurité dans les locaux de la Maison de l’avocat à Tunis pour exécuter un mandat d’amener émis par le Parquet contre l’avocate Sonia Dahmani.

Laisser un commentaire