Le CAB affronte Sakiet Eddayer en Coupe : Les espoirs reposent sur le cru !

1,864

 

Ce dimanche, on jouera sans les étrangers…

La large famille cabiste vit dans l’immédiat, comme bon nombre de nos clubs, à l’heure de la Coupe de Tunisie. On sort un peu de la platitude d’une compétition à double vitesse, à double visage. Play-off et play-out ont faussé la crédibilité de notre championnat et ont mis tout le monde sur ses nerfs.

L’épreuve de Dame Coupe viendra apporter donc du baume au cœur à un football local  malmené ces derniers temps ! Ce week-end, les clubs, encore en lice, donneront certainement des sensations à leurs fans qui rêvent, pour beaucoup d’entre eux, de surprises agréables.

C’est le cas des supporters « jaune et noir» qui espèrent voir leur équipe favorite aller le plus loin possible dans cette épreuve. Contre son adversaire de ce dimanche, Sakiet Eddayer, le CAB évoluera, à l’occasion de ce tour des huitièmes de finale, sans ses étrangers Seydi, Kante et Cissoko, des absences de taille ! Mais on nous a toujours appris, dans quelque domaine que ce soit, que nul n’est irremplaçable.

La relève est assurée

Le CAB grouille de jeunes joueurs qu’on peut qualifier de projets de futurs talents. On l’a dit et répété à maintes reprises sur ces mêmes colonnes parce qu’ils méritent cette focalisation au même titre que ceux qui jouent au play-off. Et ils n’ont pas déçu jusqu’à nouvel ordre! Maher Kanzari, cet entraîneur qualifié, professionnel, a su attendre le moment opportun pour incorporer un à un cette pléiade de jeunes espoirs susceptibles de prendre la relève au CAB. On a parlé de Rhimi, Allalah puis de Mideni et Rhibi qui sont en train de s’intégrer en équipe sénior de belle manière.  Aujourd’hui, on découvre Khelifi, Wedfen et récemment Bougatfa. Ces derniers gagnent, match après match, un peu plus de temps de jeu. Contre l’USBG, dimanche dernier, ils étaient tous présents et ont su supporter la pression dans un terrain on ne peut plus hostile… Contre Sakiet Edayer, ils seront présents également, titulaires  les uns et remplaçants les autres,  mais prêts à  relayer leurs camarades. Les espoirs du CAB reposent sur eux…

Laisser un commentaire