«Romena Tour à Testour»: De belles activités sur la route de la grenade 

2,173

A Testour, chef-lieu de la grenade en Tunisie, un nouveau concept dénommé «Romena Tour à Testour» a vu le jour, permettant d’aller à la découverte de ce fruit typique de la région. Plusieurs acteurs économiques et touristiques, dont l’activité est étroitement liée à la grenade et ses dérivés, intègrent cette route thématique.


Au sein du Café Andalous, le Centre de présentation du patrimoine culturel de Testour, a eu lieu, récemment, l’inauguration de la Route de la Grenade suivie d’une visite guidée pour la découverte de ses différentes étapes. Le lancement a été organisé au mois de mai pour le faire coïncider avec la floraison des grenadiers, une période très particulière durant laquelle les visiteurs peuvent venir découvrir la fleur du grenadier dans toute sa splendeur (Jollanar) et s’adonner à un ensemble d’activités.

«Romena Tour à Testour» est le fruit d’un travail collaboratif public-privé entre l’Association du Festival de la Grenade (AFG), les huit membres de la route thématique, la municipalité et la délégation de Testour, avec les institutions régionales relevant des ministères de l’Agriculture, du Tourisme et des Affaires culturelles. L’initiative bénéficie également du soutien du projet Pampat, qui est mis en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi Tunisie) et financé par le Secrétariat d’Etat à l’économie suisse (Seco). Ce travail collaboratif s’inscrit dans une approche novatrice de marketing territorial qui vise à valoriser le terroir de Testour et le patrimoine de la région et de permettre aux visiteurs de découvrir la grenade sous toutes ses facettes.

«Ce circuit va contribuer à créer une nouvelle dynamique économique dans la région grâce à la grenade et permettra d’attirer plus de visiteurs et de touristes», indique le délégué de Testour.  A Testour, malgré ses 1.200 hectares plantés avec 7 variétés de grenadiers, peu de touristes savent que la région offre une grande panoplie de possibilités pour expérimenter la grenade pendant toute l’année. Ainsi, les visiteurs peuvent goûter la glace à la grenade, savourer des menus gastronomiques à base du fruit phare, découvrir des objets de broderie avec des motifs inspirés de la grenade, participer à des ateliers de cuisine à base du fruit punique, faire des tournées dans les vergers ou survoler les champs de grenadiers en floraison en tyrolienne. Aujourd’hui, la Route compte 8 pôles d’intérêts appelés à évoluer au fur et à mesure en incluant de nouveaux partenaires sélectionnés sur la base d’un cahier des charges.

«Nous voulons montrer qu’il existe une multitude de produits dérivés de la grenade comme le jus, la mélasse, la confiture, le vinaigre de grenade, les arilles séchées ou la poudre de l’écorce de grenade qui est un produit de plus en plus demandé», souligne le membre de «Romena Tour à Testour» Asma Rouissi qui fait partie du GDA Bit Lmouna.

De son côté, Rym Moussaoui, qui est également un membre de la route, a expliqué qu’avant de pouvoir lancer la Route, tous les partenaires ont travaillé pendant des mois sur un volet technique et un volet de marketing pour pouvoir vraiment créer une chaîne de valeur locale intégrée autour de la grenade et pouvoir encourager les circuits courts.

Sauvegarde du patrimoine agricole et immatériel

L’Association du Festival de la grenade de Testour (AFG) est également partie prenante du projet «Romena Tour à Testour». Sa présidente, Sallouha Tabessi, ajoute : «L’objectif de notre association est de promouvoir le développement régional et d’encourager les artisanes et les productrices locales afin de positionner leurs produits. Grâce au Festival de la Grenade, que nous organisons chaque année, Testour est devenue une destination pour les visiteurs provenant de différentes régions. Le Pampat et les différents partenaires ont proposé d’aller plus loin, de promouvoir davantage notre produit phare et de mieux organiser les visites à travers le circuit touristique “Romena Tour à Testour” qui sera ouvert aux visiteurs durant toute l’année et pas uniquement pendant la période du Festival».

«Romena Tour à Testour» s’insère également dans une logique de sauvegarde du patrimoine agricole et immatériel dans une zone où l’eau, le climat et le savoir-faire des producteurs interviennent pour rendre la grenade de Testour particulière. C’est ce qu’a confirmé Khemais Nasfi, expert au Pampat en qualité, sécurité alimentaire et vulgarisation dans le contexte rural, précisant que «le Pampat appuie les opérateurs de Testour pour valoriser la grenade de façon holistique. Outre le travail sur le développement territorial et l’agritourisme, nous avons appuyé les producteurs de grenades pour déposer une demande de bénéfice d’une Appellation d’Origine Contrôlée pour la Grenade de Testour auprès des autorités compétentes. La grenade de Testour est différente et spécifique par rapport aux grenades provenant d’autres régions du pays».

Tunisie, destination  gourmande

La route thématique est en phase avec les orientations de la Stratégie nationale de promotion et de valorisation des produits du terroir, qui a été lancée en 2022 sous l’égide du ministère de l’Agriculture en collaboration avec les ministères du Tourisme, des Affaires Culturelles et de l’Environnement pour positionner la Tunisie comme destination gourmande. Aujourd’hui, les produits tunisiens du terroir sont en train de devenir de véritables arguments de vente qui permettent d’attirer chaque fois plus de visiteurs et de positionner des régions à peine connues.

A travers «Romena Tour à Testour», les membres de la Route ambitionnent dans un premier temps de cibler plus de visiteurs venant des différentes régions de la Tunisie, mais à terme, de devenir une destination incontournable pour les touristes étrangers à la recherche d’expérience immersive inoubliable.

Laisser un commentaire