Ligue des champions — finale aller — EST-Al Ahly (0-0): Verdict reporté …

2,104

Un nul qui ne minimise pas les chances du représentant tunisien. Ce sera au Caire samedi prochain que le sort de cette édition sera scellé.


EST : Memiche-Ben Ali (Bouchniba)-Ben Hmida (Ogbelu)-Tougai-Meriah-Chaalali-Aholou-Tka (El Ayeb)-Sasse (Bouguerra)-Ghacha-Rodrigues (Ben Hammouda)

Al Ahly : Choubire- Heni- Maaloul (Foued)- Abdelmonem- Rabiâa-Attia- Akram Taoufik-Achour (Afcha)- Chahhat-Taw ( Slim)-Abou Ali

Cette finale n’a pas tardé à s’enflammer dès le début. Déjà un fait marquant, Ali Maâloul sort sur blessure après juste 3’ de jeu. Tout a changé presque pour Kohler, l’entraîneur d’Al Ahly, obligé de sacrifier un atout offensif. Résultat, Al Ahly a passé toute une mi-temps à ne pas enchaîner une seule action sur le couloir gauche avec Chahat tenu de couvrir Karim Foued. Du côté de l’EST, surestimer l’adversaire a été une erreur avant cette finale, car les joueurs de Cardoso avaient  la possibilité de terminer le premier half sur une victoire. Rodrigues a vu sa tête effleurer le poteau droit de Choubire après un beau centre de Tka (5’). Le milieu du terrain de l’EST avait mis plus d’impact que celui d’Al Ahly : Aholou, Tka et Chaalali étaient plus lucides dans les duels que Taoufik, Attia et Achour. A part le tir de Chahat (25’) passé à côté du poteau gauche, Al Ahly n’a pas réussi à s’organiser devant une EST bien répartie sur le terrain. Un coup franc de Chaalali (40’) près des bois, sans oublier la facilité de Sasse et Rodrigues à user des relais à partir du flanc gauche adverse (point faible), mais l’EST a manqué de réussite et n’a pas su profiter de la fébrilité des défenseurs d’Al Ahly qui étaient sur leurs nerfs, et de la timidité du compartiment offensif des Cairotes. L’EST était meilleure dans l’ensemble dans cette première mi-temps.

Al Ahly revient

Autre scénario en seconde période avec Al Ahly qui retrouve son équilibre petit à petit face à une EST fatiguée et dont le jeu était prévisible, surtout Sasse qui trouvait à chaque fois Attia à ses basques. Cardoso n’a pas changé de devise : une bonne relance et une bonne possession de la balle avec toujours Aholou comme le cœur de cette Espérance qui a empêché les Taoufik, Taw et Chahat de trouver des espaces. Les Cairotes ont opté pour les tirs avec un puissant tir à la 61’ de Imam Achour passé à côté des cages de Memiche. Al Ahly, lui aussi un peu émoussé, aurait pu céder sur les balles arrêtées de l’EST. Un corner à la 52’ et Meriah rate une aubaine. Au fur et à mesure que le  temps passait, l’EST et Al Ahly semblaient accepter ce 0-0 : les changements de part et d’autre visaient à tuer le temps et à éviter de prendre des risques. N’empêche qu’Al Ahly a été plus menaçant dans les dernières 20’. Afcha et Ridha Slim ont donné plus de facilité à l’entrejeu cairote, alors que Cardoso a choisi de faire sortir Sasse, Tka et Rodrigues, ce qui a atténué la verve de l’équipe. Un 0-0 ouvert à toutes les interprétations. C’est au retour que tout se jouera.

Laisser un commentaire