Recensement général de la population et de l’habitat:  Une opération cruciale pour les progrès économiques

1,987

Les travaux de la phase préparatoire (de prédénombrement) relatifs au recensement général de la population et de l’habitat 2024 ont été lancés avant-hier. Treizième du genre dans l’histoire de la Tunisie, ce recensement, à la différence des précédentes opérations, celle de 2024 déploiera massivement  les nouvelles technologies pour plus d’efficacité et de célérité dans le traitement des informations. L’édition 2024 représentera une mutation qualitative du système de la statistique puisque la réalisation de ses différentes phases sera numérique. Cette opération permettra une actualisation des données et un enrichissement du système de la statistique avec de nouvelles données adaptées aux développements de la société tunisienne et des conditions de vie des familles aussi bien sur le plan régional que local. Le recensement concernera 4,2 millions de locaux et logements et 3,350 millions de familles. Les données recueillies devraient servir aux pouvoirs publics et aux acteurs économiques et sociaux pour établir leurs planifications. Ce recensement va également enrichir la base de données régionale, qui sert à la répartition de la population selon les différents niveaux régionaux et locaux, afin d’adopter des programmes de développement régional et d’assurer un développement équilibré entre les différentes régions. Cette base de données sera utilisée dans la panification stratégique de développement 2026-2030. Rappelons que le coût de réalisation des différentes phases de recensement général de la population et de l’habitat est de l’ordre de 89 millions de dinars (MD). La Tunisie devrait entrer dans une nouvelle phase de développement, marquée notamment par le renforcement de son économie et aussi des changements au niveau de sa structure sociale. Des efforts louables sont fournis pour réduire les inégalités sociales et régionales. Pour donner les effets escomptés, les différentes projections que la Tunisie lancera doivent se baser sur des données détaillées, précises et fiables. L’utilisation des nouvelles technologies dans ce recensement sera d’une grande utilité, surtout en matière de traitement des données et de leurs analyses. Que ce soit d’ordre national, régional ou local, elles permettront à coup sûr d’établir de nouvelles stratégies, particulièrement au niveau sectoriel. En effet, la Tunisie a de nombreux défis à relever au niveau de l’enseignement,  la santé, l’emploi et de l’habitat, sans oublier le développement des activités à caractère économique. L’objectif est également de mettre à jour les données liées à l’investissement, la production, la consommation des ménages, des entreprises… En somme, cette opération décennale s’annonce comme un outil essentiel pour le développement et la planification nationale. Elle est cruciale pour évaluer les progrès économiques et sociaux du pays.

Laisser un commentaire