En bref

1,320

 

«Kert» de Mohamed Boussaidi au 4e-Art

L’Espace de jeu… un Bar… c’est une histoire de nuit… une nuit froide et immobile… le corps est blessé et fiévreux, enveloppant un univers hanté…

Fin de journée, spectacle dans un bar… Histoire de nuit… La nuit est une lance acérée qui transperce l’esprit hypnotisé. La pièce commence lorsque le groupe commence à jouer en fredonnant une chanson.

Deux personnes entrent, visiteurs d’un soir, ils semblent être là pour la première fois… Histoire d’amour, histoire de nuit…

Le secret éclate lorsque l’un d’eux surprend l’autre préparant une nouvelle vie à l’étranger…

Kalam commence à chanter des histoires de la nuit… La nuit au rythme équilibré… La nuit une conversation silencieuse… La nuit un antidote empoisonné… La nuit…

Les 31 mai et le 1er juin à 19h00 et le dimanche 2 juin à 17h00 au palais du Théâtre-Halfaouine

«En apesanteur» à Central

Ce vendredi, vernissage de l’exposition personnelle de Soumaya Nakouri avec la participation de l’artiste Philippe Van Eetvelt et des élèves de l’école primaire Jean Jaurès.

A l’espace d’art le central 42 Rue Ben Ghedhahem Tunis.

Apesanteur est un instant de grâce, de légèreté, où l’on flotte et défie les lois de la physique. Mais aussi instant d’attente: nos mouvements au ralenti nous imposent leur rythme et nous éreintent.

Tout en explorant la complexité et l’épreuve que représente la gestion des émotions à l’âge adulte, Soumaya Nakouri en revient à une grammaire enfantine, l’association de six émotions dans un manuel pour enfants à un code couleur fixe : sérénité, colère, peur, joie, amour et tristesse. Et tel un retour à des couleurs primaires qui permet ensuite de décliner une palette en une infinité de couleurs, les œuvres de Nakouri arborent ainsi des couleurs tour à tour sages et malicieuses, à l’image du kaléidoscope émotionnel qui forme nos vies…

Cette exposition constitue l’aboutissement d’une résidence artistique entamée par Soumaya Nakouri et Philippe Van Eetvelt à Central Tunis en août 2023, elle se poursuivra jusqu’au 22 juin 2024.

«Carmen» au Théâtre de l’Opéra

Les 25 et 26 mai au théâtre de l’opéra de Tunis un nouveau rendez-vous avec l’opéra dansé Carmen. Un pur produit tunisien chorégraphié et mis en scène par Sofien Abou Lagraa.

C’est une création pour les danseurs du Ballet de l’Opéra, l’Orchestre symphonique tunisien et les chœurs de l’Opéra de Tunis avec 148 artistes sur scène dont 11 chanteurs solistes.

Carmen est le fruit d’une série de résidences de création organisées en partenariat avec l’Institut français de Tunisie et l’Institut culturel italien de Tunis.

«Handy Music» à la Cité de la culture

«Sur scène nous sommes toutes et tous égaux», tel est le slogan de la 6e édition de Handy Music, un festival qui présente le talent et la créativité des personnes à besoins spécifiques. Ce rendez-vous tant attendu aura lieu les 28, 29 et 30 mai à la Cité de la culture. Handy Music est l’événement fortement engagé sur le plan socioculturel est piloté par l’association «Ibsar», qui est à l’origine de cette initiative.

Laisser un commentaire