Recevant la ministre de l’équipement et de l’habitat, chargée de gérer le département des transports: Saïed appelle à trouver une solution définitive au projet « Sama Dubaï », tout en préservant les intérêts de l’État

1,190

Lors de cette rencontre, le Chef de l’Etat s’est informé de l’état d’avancement de nombre de mégaprojets dans le domaine de l’infrastructure, ordonnant à ce titre d’œuvrer à les concrétiser dans les meilleurs délais, d’autant que les fonds nécessaires à leur exécution sont disponibles.

L’avancement des projets d’infrastructure, les entraves liées aux projets bloqués et le dossier du secteur des transports sont les principales questions évoquées lors de la réunion du Président de la République, vendredi, au Palais de Carthage, avec la ministre de l’Equipement et de l’Habitat, chargée de gérer le département des transports, Sarra Zaâfarani Zenzri.

Lors de cette rencontre, le Chef de l’Etat s’est informé de l’état d’avancement de nombre de mégaprojets dans le domaine de l’infrastructure, ordonnant à ce titre d’œuvrer à les concrétiser dans les meilleurs délais, d’autant que les fonds nécessaires à leur exécution sont disponibles.

Cette réunion, cite un communiqué de la présidence, a été l’occasion de débattre de la situation du secteur des transports.

Dans ce contexte, l’accent a été mis sur la nécessité d’identifier des « solutions urgentes » visant à fournir des moyens de transport nécessaires au citoyen.

Au cours de cette entrevue, l’accent a été aussi mis sur le «chantier de réparation de plusieurs rames de métro hors usage depuis des années qui va bientôt débuter».

A cela s’ajoute l’agrandissement du parc de transport en commun par l’acquisition de nouveaux bus, outre le projet d’extension de l’aéroport international de Tunis-Carthage et sa connexion par voie ferrée avec celui d’Enfidha.

Le Président de la République a par ailleurs appelé à trouver une solution définitive aux projets encore bloqués, citant en exemple le projet « Sama Dubaï ».

Une telle solution, a-t-il préconisé, devra nécessairement permettre en premier et dernier ressort de préserver les intérêts de l’État tunisien. 

Laisser un commentaire