Silence, on tue !

1,590
Editorial La Presse

 

Quand un activiste, un avocat ou un chroniqueur est interpellé sur fond d’une affaire en justice, c’est le branle-bas de combat en Occident. Les communiqués en provenance des capitales occidentales pleuvent en cascade pour s’indigner ou pour exprimer une «préoccupation» sur les droits de l’Homme en Tunisie ou ailleurs. Mais quand il s’agit d’un génocide où l’on massacre par milliers femmes, enfants et même les bébés dans un camp de réfugiés, on se mure dans un silence assourdissant. Et même si on hausse le ton sous la pression de la rue, on interpelle citoyens et étudiants qui manifestent pour réclamer la fin d’un massacre qui n’a que trop duré. C’est ce visage hideux de l’Occident qui alimente la haine des peuples arabes et musulmans envers cette politique de deux poids, deux mesures.
Car, au lieu d’agir avec fermeté pour freiner la machine de guerre israélienne, on délie la bourse pour offrir une nouvelle lampée à l’entité sioniste et on lui apporte l’arsenal militaire et le soutien logistique pour qu’elle continue le massacre des Palestiniens. Les manifestations qui ont eu lieu hier en Tunisie et partout dans le monde pour dénoncer les crimes perpétrés contre ce peuple sont un coup de semonce qui annonce un sursaut de conscience inédit à l’échelle planétaire. Il augure une nouvelle ère où la communauté humanitaire damera le pion à la communauté internationale unipolaire. Avec la guerre en Ukraine, la guerre en Palestine et sous l’effet des autres foyers de tensions, le monde danse sur un volcan dont les répliques finiront par casser l’unilatéralisme qui a prouvé ses limites. Le puzzle d’un nouvel ordre mondial est en train de s’assembler, il prône un monde plus humain, plus équitable et plus inclusif. Un monde qui véhicule de nouvelles valeurs fondées sur le respect mutuel des nations, de leur souveraineté sans ingérence, ni influence. Et c’est grâce à la résistance palestinienne, à la bravoure de son peuple qui, au prix du sang, a fait bouger les lignes géopolitiques et a mis en orbite les voix libres des quatre coins du globe en marche sur la voie de la reconquête des droits spoliés et de la lutte en faveur des causes justes et des opprimés.

Laisser un commentaire