Tunisie-Japon : Un programme de coopération autour de la gestion et l’entretien des ponts

1,315

 

Le système en question sera utilisé pour la programmation et l’exécution des opérations d’entretien et de réparation des ponts qui sont directement gérés par la Direction générale des ponts et chaussées (Dgpc) et ses directions régionales. Il s’agit notamment du pont de Radès-La Goulette, l’un des plus grands projets d’infrastructure financés par la Jica en Tunisie.

Le lancement d’un projet de développement d’un système d’entretien des ponts a fait l’objet d’un procès-verbal signé entre le ministère de l’Equipement et de l’Habitat et l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica).

Ce projet fera bénéficier la partie tunisienne de la technologie et du savoir-faire japonais, à travers le renforcement des capacités pour la mise en place d’une base de données et d’un système performant de suivi et d’aide à la prise de décision, a indiqué la Jica dans un communiqué publié, hier.

Le système en question sera utilisé pour la programmation et l’exécution des opérations d’entretien et de réparation des ponts qui sont directement gérés par la Direction générale des ponts et chaussées (Dgpc) et ses directions régionales. Il s’agit notamment du pont de Radès-La Goulette, l’un des plus grands projets d’infrastructure financés par la Jica en Tunisie, a-t-on ajouté.

Avec la signature de ce procès-verbal, la Jica peut désormais procéder au recrutement d’une équipe multidisciplinaire d’experts japonais qui devront travailler pendant près de trois ans avec leurs homologues tunisiens de la Dgpc.

Cette assistance technique comprendra également des formations en Tunisie et au Japon sur des thèmes liés au projet, en plus de la fourniture des équipements nécessaires en vue de garantir la réussite des activités prévues.

Laisser un commentaire