Présidence du gouvernement : Vers une politique de promotion des investissements privés

637

 

Le Chef du gouvernement a présidé, hier, au Palais du gouvernement, à La Kasbah, un Conseil ministériel autour de la promotion des investissements privés.

A cette occasion, Ahmed Hachani a fait valoir l’impératif d’accorder l’importance nécessaire à l’investissement en vue de créer de la richesse et de contribuer à l’essor de l’économie, appelant à la nécessité d’alléger les procédures pour attirer les investisseurs étrangers.

A cette occasion, la ministre de l’Économie et du Plan, Mme Féryel Ouerghi Sebaï, a présenté les réformes incluses dans la stratégie nationale d’amélioration du climat des affaires, qui reposent principalement sur la simplification et la numérisation des procédures de création d’une entreprise économique, et sur la recherche de nouvelles opportunités d’investissement selon de nouvelles approches. La ministre a également évoqué des options de suppression de certaines licences et la possibilité de les remplacer par un cahier des charges simplifié si besoin.

Au cours du Conseil, il a été également question d’accorder un suivi régulier du climat des affaires et de son évaluation, selon les normes internationales approuvées, ce qui est en mesure d’améliorer le positionnement et la compétitivité de la Tunisie, la rendant en mesure  d’attirer les investissements internationaux. Le Conseil a décidé de lancer la Semaine de l’investissement avec une approche intersectorielle dans les semaines à venir.

A cette occasion, Ahmed Hachani a fait valoir l’impératif d’accorder l’importance nécessaire à l’investissement en vue de créer de la richesse et de contribuer à l’essor de l’économie, appelant à la nécessité d’alléger les procédures pour attirer les investisseurs étrangers.

A cette occasion, la ministre de l’Économie et du Plan, Mme Féryel Ouerghi Sebaï, a présenté les réformes incluses dans la stratégie nationale d’amélioration du climat des affaires, qui reposent principalement sur la simplification et la numérisation des procédures de création d’une entreprise économique, et sur la recherche de nouvelles opportunités d’investissement selon de nouvelles approches. La ministre a également évoqué des options de suppression de certaines licences et la possibilité de les remplacer par un cahier des charges simplifié si besoin.

Au cours du Conseil, il a été également question d’accorder un suivi régulier du climat des affaires et de son évaluation, selon les normes internationales approuvées, ce qui est en mesure d’améliorer le positionnement et la compétitivité de la Tunisie, la rendant en mesure  d’attirer les investissements internationaux. Le Conseil a décidé de lancer la Semaine de l’investissement avec une approche intersectorielle dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire