Saison agricole 2023/2024 | La récolte céréalière sera meilleure que celle de l’année précédente

324

 

Depuis quelques années, la Tunisie fait face à des conditions climatiques difficiles. La production céréalière, mise à mal par des conditions climatiques défavorables, a enregistré, en effet, une baisse significative par rapport aux prévisions d’une année normale. Ce qui a poussé le pays à recourir davantage aux importations pour couvrir ses besoins de consommation.

La campagne agricole s’est inscrite dans une séquence climatique de plus de trois années successives de sécheresse. Elle était caractérisée par plusieurs événements extrêmes survenus tout au long du cycle des cultures d’automne.

Pour ce qui est de la saison 2023/2024, la récolte céréalière sera inférieure à la moyenne par rapport à la moyenne habituelle mais meilleure que la saison 2022-2023, c’est ce qu’a indiqué le responsable à la direction générale de la production agricole, Mohamed Ali Ben Romdhane. Sachant que la récolte a atteint 5,3 millions de quintaux en raison de la sécheresse, les superficies emblavées en céréale s’élèvent à environ 972 mille hectares, soit  81% des superficies programmées (en raison du retard de la saison des pluies d’automne). Il est à noter qu’une superficie de 576 mille ha est réservée à la culture de blé dur, 24 mille ha au blé tendre, 363 mille ha à l’orge et 8,6 mille ha pour le triticale.

Quant aux superficies des céréales irriguées, elles ont atteint 87 mille hectares, soit 103% des superficies programmées notant une extension importante des cultures irriguées dans les gouvernorats de Kairouan, Sidi Bouzid et Gafsa.

Le responsable a, en outre, indiqué que « toutes les mesures préventives ont été prises pour protéger les exploitations agricoles et les engins contre les incendies outre le nettoyage des bords de routes, et ce, en coordination avec les services du ministère de l’Equipement et l’aménagement des pistes vicinales au sein des périmètres irrigués».

Pour ce qui est des préparatifs de la saison de récolte céréalière et de collecte des céréales, 166 centres de collecte sur un total de 179 ont été validés et 22 laboratoires sur un total de 26 ont été chargés de calibrer les céréales. Le ministère de l’Agriculture ambitionne d’assurer, au cours de la saison de récolte et de collecte 2023-2024, les semences de céréales pour la prochaine saison de l’ordre de 500 mille quintaux, dont 300 mille quintaux en semences sélectionnées et 200 mille quintaux de stock de semences d’orge contrôlées dans le cadre du stock de réserve.

Révision à la baisse à l’échelle mondiale

Selon l’Observatoire national de l’agriculture (Onagri), le Conseil international des céréales (CIC) a révisé à la baisse, à fin avril 2024, les prévisions de production mondiale de céréales, au cours de la saison actuelle, pour la situer au niveau de 2301 millions de tonnes et ce en raison de la sécheresse, qui a touché plusieurs pays producteurs.

L’Onagri a démontré une augmentation de la consommation mondiale de céréales, laquelle s’élèverait à 2 310 millions de tonnes, soit en hausse de 3 millions de tonnes, par rapport aux prévisions précédentes, au vu de l’usage accru de blé et de maïs dans la production de fourrage.

En revanche, l’Observatoire a noté que les prévisions de stocks mondiaux en céréales seront, à leur tour, révisées à la baisse, et ne dépasseront pas les 591 millions de tonnes, soit le niveau le plus bas depuis 9 ans.


Marché des céréales en Tunisie : Une croissance de 3,5 % d’ici 2029

La taille du marché des céréales en Tunisie est estimée à 1,20 milliard USD en 2024 et devrait atteindre 1,43 milliard USD d’ici 2029, avec une croissance de 3,5 % au cours de la période de prévision (2024-2029).  La Tunisie a la consommation de blé par habitant la plus élevée de la région d’Afrique du Nord, soit près de 258 kg par an. Une demande supplémentaire de blé est créée chaque année par les visiteurs d’Algérie et de Libye (plus de deux millions) qui ont des besoins élevés en produits alimentaires à base de blé.

La consommation totale de blé tunisien est d’environ 3 millions de tonnes par an. Une stratégie a été formulée pour atteindre 2,7 millions de tonnes de production céréalière au cours des trois prochaines années en Tunisie. Les céréales sont des cultures importantes en Tunisie et occupent environ 1,2 à 1,5 million d’hectares, dont environ 13 % sont plantés en blé tendre, 45 % en blé dur et 42 % en orge.

La production céréalière totale en 2016-2017 a atteint environ 1,5 million de tonnes, dont 1,1 million de tonnes de blé et 400.000 tonnes d’orge. Le ministère de l’Agriculture a indiqué que la superficie ensemencée en blé et en orge en 2017-2018 était respectivement de 724.000 ha et 534.000 ha, avec une production accrue de 1,2 million de tonnes métriques et 500.000 tonnes métriques, respectivement.

Le marché tunisien des céréales est segmenté par type de produit en céréales, légumineuses et graines oléagineuses. Ceux-ci sont ensuite sous-segmentés en orge, blé, maïs, fèves, pois chiches, lentilles, pois secs, soja, tournesol, colza et arachide.

Laisser un commentaire