Partenariat Tunisie-UE | Appuyer les grands chantiers des réformes

103

 

Liés par un partenariat stratégique multidimensionnel, les deux acteurs ont renforcé leurs liens depuis des décennies pour les élever au plus haut niveau. Le partenariat euro-tunisien de prospérité partagée se décline en plusieurs aspects, dont une convergence économique et de cohésion sociale, un espace de concertation politique et de coopération économique solide. La Tunisie est et restera un partenaire essentiel pour l’Union européenne. Ils veulent, ensemble, aller de l’avant, désireux de renforcer leurs relations.

L’Union européenne poursuit son engagement auprès de la Tunisie à travers le déboursement d’un soutien financier sous forme d’appui budgétaire d’une valeur de 150 millions d’euros au profit de la Tunisie, dans le cadre du programme d’appui aux réformes macro-économiques de la Tunisie (Parme) agréé par l’UE et la Tunisie en décembre 2023.

Assurer une croissance stable et inclusive

Ce déboursement est destiné à accompagner la Tunisie dans la stabilisation de sa situation macro-économique et dans ses efforts d’amélioration de la gestion des finances publiques et du climat des affaires. Cet appui vient renforcer la capacité de l’Etat à assurer une croissance stable et inclusive, et confirme l’engagement de l’UE à soutenir la Tunisie sur la voie des réformes économiques dans le contexte socioéconomique actuel.

Cet appui fourni par l’UE s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du mémorandum d’entente sur un partenariat stratégique et global, signé par les deux parties le 16 juillet 2023 à Tunis, et contribue plus précisément à son premier pilier dédié à la stabilité macro-économique.

Ce programme prend la forme d’un appui budgétaire de 150 millions d’euros qui consiste en un transfert financier direct de l’Union européenne au Trésor public tunisien sous forme de don. Les décaissements d’appui budgétaire de l’UE sont effectués sur la base des progrès effectifs réalisés dans la mise en œuvre de réformes structurelles initiées par la Tunisie.

Ce déboursement fait suite à l’adoption de la décision de financement du programme par la Commission européenne le 20 décembre 2023. Cet appui témoigne de l’engagement de l’UE et de la Tunisie à travailler ensemble à la concrétisation et la mise en œuvre des différents axes de travail convenus dans le Mémorandum d’entente et ses 5 piliers: stabilité macroéconomique,  économie et commerce, transition énergétique verte, rapprochement entre les peuples, migration et mobilité.

Développer les échanges commerciaux

L’Union européenne s’engage, conformément à la réglementation et pratique décisionnelle pertinente, à assister la Tunisie dans ses efforts consistant à dynamiser la croissance économique dans l’objectif d’asseoir un modèle de développement durable, et ce, à travers des politiques appropriées, incluant les réformes socioéconomiques conçues par la Tunisie.

Dans le cadre de cet accord, les deux parties s’emploient à renforcer leur coopération économique et commerciale en vue de développer les échanges commerciaux des biens et services, l’instauration d’un climat des affaires favorable et attrayant ainsi que l’investissement et le développement durable. Les deux parties s’efforcent de mettre en œuvre des actions pour promouvoir et renforcer la modernisation du cadre des relations commerciales et d’investissement entre l’Union européenne et la Tunisie afin d’améliorer les conditions d’accès au marché. Elles s’efforcent de recenser les possibilités d’investissements publics, de partenariats publics-privés et de projets privés, notamment dans le cadre du Fonds européen de développement durable (FEDD+), dans les domaines du développement de la compétitivité et du secteur privé, la modernisation des circuits de distribution et la surveillance du marché, l’accès au financement, de l’eau et de l’agriculture durable, des technologies propres et/ou dans le cadre d’une économie circulaire, des énergies renouvelables, de la préparation à la production d’hydrogène renouvelable.

Dans le domaine agricole, les parties s’emploient à renforcer leur partenariat dans le domaine de la gestion durable de l’eau pour garantir l’accès à une eau potable de qualité, pour œuvrer à une irrigation agricole soutenable, grâce à l’utilisation des eaux non conventionnelles (eaux pluviales, eaux saumâtres et usées traitées) et développer les infrastructures stratégiques de gestion et de transfert d’eau. Les parties s’efforcent de renforcer leur coopération en matière d’agriculture durable, de résilience des systèmes alimentaires, et de sécurité alimentaire, au profit du renforcement des systèmes céréaliers, de certains produits agricoles.

Les parties conviennent de coopérer dans le secteur numérique, s’efforcent aussi d’évaluer les moyens d’accroître le trafic aérien à destination et en provenance de la Tunisie. 

Conscientes du potentiel dont dispose la Tunisie en matière d’énergies renouvelables et dans leur intérêt commun d’assurer une meilleure sécurité en matière de production et d’approvisionnement énergétique entre les deux parties, la Tunisie et l’Union européenne s’emploient à conclure un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie, renforçant ainsi la croissance verte et la création des emplois. Ce partenariat stratégique contribuera à renforcer la sécurité de l’approvisionnement énergétique et à fournir aux citoyens et aux entreprises une énergie à faible teneur en carbone à des prix compétitifs. Il visera également à renforcer l’infrastructure du réseau en Tunisie, y compris le réseau intelligent.

Laisser un commentaire