Atelier de réflexion «Les obligations législatives en matière de patrimoine» : Le patrimoine géologique en Tunisie au cœur du débat

53

 

Il existe en Tunisie des sites géologiques qui présentent un intérêt scientifique, pédagogique ou encore esthétique. Ils constituent parfois des symboles de leur région telles les Aiguilles de Tabarka, les gorges de l’Oued Thelja dans la région de Gafsa et la Table de Jugurtha dans la région du Kef.

Le département des études islamiques de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts Beit al-Hikma organise le 27 juin un atelier de réflexion autour du thème «Les obligations législatives en matière de patrimoine».

L’atelier, qui sera coordonné par le directeur du département, Hmida Enneifer, et le professeur Mohamed Bouhlel, mettra en avant dans la première séance scientifique la place qu’occupe la question du patrimoine dans la législation nationale et les conventions internationales.

La deuxième séance porte un intérêt particulier au patrimoine géologique en Tunisie «Les géo-parcs en Tunisie entre les textes législatifs et les conventions internationales» et en prenant comme modèle le géo-parc Dhahar’ dans le sud-est tunisien. L’accent sera mis dans ce sens sur le projet de loi portant protection du patrimoine géologique en Tunisie. Selon l’Office national des mines (ONM), en sa qualité de service géologique national et dépositaire du patrimoine géologique, et qui s’est engagé à mettre en place le premier géoparc en Tunisie, il existe en Tunisie des sites géologiques qui présentent un intérêt scientifique, pédagogique ou encore esthétique. Ils constituent parfois des symboles de leur région telles les Aiguilles de Tabarka, les gorges de l’Oued Thelja dans la région de Gafsa et la Table de Jugurtha dans la région du Kef. L’ensemble de ces sites représente le patrimoine géologique, partie intégrante du patrimoine naturel national. L’objectif général de la mise en valeur et de sauvegarde de ce patrimoine géologique est de préserver cette richesse et sa diversité pour la promouvoir dans les domaines scientifique, pédagogique, culturel et touristique.

Laisser un commentaire