Coupe de Tunisie—quart de finale—ESS-ST (16h00 à Sousse): Une dernière chance pour se racheter !

123

Pour les Etoilés, leur parcours aussi bien en championnat qu’en Ligue des champions a été un flop. Quant aux Stadistes, ils affichent des ambitions claires de remporter le trophée de la Coupe de Tunisie, histoire de terminer la saison en beauté et ne pas rester sur leur faim.


Les Étoilés et les Stadistes s’affronteront cet après-midi alors qu’ils partagent le même objectif: passer le cap des quarts de finale de la Coupe de Tunisie et aller le plus loin possible dans cette compétition et même de l’emporter. C’est que pour les deux protagonistes, la Coupe de Tunisie reste le seul titre en jeu. Toutefois en comparaison  à l’Etoile du Sahel, la saison du Stade Tunisien est plutôt réussie, même s’il avait pu faire un meilleur classement en championnat si Hamadi Daou et ses joueurs avaient été plus entreprenants, voire plus agressifs dans le jeu.

Jamel Limam voit grand

Publiant un long post sur sa page Facebook, le directeur sportif du Stade Tunisien, Jamel Limam, affiche des ambitions claires : “Nous aurions pu faire un meilleur classement en championnat. A mon avis, le Stade Tunisien est l’équipe qui a développé le plus d’occasions cette saison. Nous avons une équipe excellente. De l’avis de tous, notre jeu est plaisant. Nos chances sont réelles en Coupe de Tunisie et nous sommes en mesure de l’emporter”. Ceci dit, pour aller loin en Coupe de Tunisie, et de l’emporter, Hamadi Daou doit se montrer plus audacieux. Quant à Hamza Khadhraoui, Bilel Mejri et Haythem Jouini, ils ont intérêt à se montrer percutants dans les 30 derniers mètres. Car les occasions, ils en créent, mais ils en ratent pas mal aussi.

Et s’il y a un joueur qui constitue un réel atout pour le coach stadiste, c’est bel et bien Youssouf Oumarou. Lui, au moins, sait mettre à profit les occasions qui se présentent à lui en mettant la balle dans les filets.

Jacques Mbé en renfort 

Du côté de l’Etoile du Sahel, Khaled Ben Sassi disposera tout à l’heure d’un atout et pas le moindre : Jacques Mbé qui reprend du service après avoir purgé sa suspension.

Tout comme Youssouf Oumarou, Jacques Mbé a cette faculté de mettre la balle dans les filets, outre son rôle dans la relance rapide de jeu.  Khaled Ben Sassi, qui a pris le train en marche durant la deuxième moitié de l’exercice, tentera de rectifier le tir en Coupe de Tunisie, le seul titre encore en jeu pour une formation étoilée qui a raté ses passages en championnat et en Ligue des champions. A lui de savoir ne pas s’arrêter en si bon chemin en Coupe de Tunisie.

Laisser un commentaire