Echos Afrique

28

 

La Libye  dévoile un plan ambitieux pour l’exploitation pétrolière

En Libye, la Société publique du pétrole (NOC) a annoncé qu’elle projette de réaliser le forage d’un total de 121 nouveaux puits pétrogaziers en 2024. Un objectif ambitieux qui devrait s’accompagner d’opérations de maintenance couvrant environ 1.335 puits existants.Ce développement intervient au moment où la société d’Etat a procédé depuis des mois à la remise en service de plusieurs champs pétroliers précédemment hors service et où une légère amélioration du plateau de la production pétrolière a été constatée. Selon des chiffres publiés par la NOC, la production est montée à 1,25 million b/j au terme du mois de mai, soit légèrement plus que les 1,24 million b/j obtenus en mars.

Le patron de la NOC a réitéré l’engagement de la société à atteindre un plateau de production de 2 millions b/j d’ici la fin de l’année prochaine. Malgré les défis politiques, la Libye a engrangé plus de 20 milliards de dollars grâce à l’exploitation pétrolière en 2023. Un chiffre qui représente une baisse d’environ 8% en glissement annuel, par rapport aux 21,8 milliards de dollars récupérés en 2022.

Fonds Maghreb de Bpifrance : 107 millions de dollars pour les entreprises françaises

La Banque publique d’investissement française, Bpifrance, a annoncé  le lancement d’un fonds d’investissement doté de 100 millions d’euros (environ 107 millions de dollars) pour renforcer l’internationalisation des entreprises françaises vers les trois pays du Maghreb central (le Maroc, l’Algérie et la Tunisie). 

Baptisé «Fonds Maghreb», ce véhicule d’investissement devrait «déployer des solutions d’investissement, de financement, de garantie, et d’accompagnement jusqu’à 100 millions d’euros entre 2024 et 2027», a-t-on précisé de même source. Il ciblera notamment des entreprises opérant dans les filières de l’industrie, de l’énergie, de l’agriculture et de la pharmacie, en collaboration avec des partenaires maghrébins.

Lancé officiellement par le président français, Emmanuel Macron, dans le cadre de la première édition du «Forum Ancrages» dédiée à l’entrepreneuriat et la création entre les territoires français et africains, le fonds sera opéré par Bpifrance.

Il proposera un parcours intégré pour accompagner les projets des start-up, des petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) françaises comprenant une offre large de solutions de financement et de garantie, un soutien à l’investissement dans le cadre de projets de développement d’entreprises françaises au Maghreb (création de filiale, croissance externe, joint-venture, etc.) ainsi qu’un accompagnement permettant de connecter et faciliter la réalisation de contrats commerciaux et l’ancrage territorial, avec l’appui des écosystèmes internationaux, dont la Team France Export.   

Nouveau Choiseul Africa Summit à Genève

Choiseul Africa, dirigé par Pascal Lorot et le groupe Famy SN, présidé par Jeannie Cointre, s’associent pour organiser une rencontre à Genève articulée autour des enjeux de la coopération entre l’Afrique, la Suisse et l’Europe.

Consacré aux investissements d’impact en Afrique, ce premier événement se tiendra le jeudi 4 juillet, au Centre international de conférences de Genève (Cicg). Il réunira plusieurs centaines de dirigeants économiques africains et européens de haut-niveau, tous membres éminents des réseaux d’affaires suisses, européens et africains et acteurs de premier plan des investissements d’impact en Afrique.Cette rencontre aura, notamment, pour enjeu le renforcement de la collaboration en matière d’investissements et de finance d’impact entre la Suisse et l’Europe, d’une part, le continent africain de l’autre, et la création d’une véritable communauté d’affaires entre dirigeants économiques des deux continents gravitant autour de la place genevoise.

Au-delà des échanges et moments de networking informels, propices à la conduite des affaires, ce Choiseul Africa Summit à Genève invitera des intervenants de haut niveau à débattre des questions centrales en matière d’investissements d’impacts, à l’instar de la coopération Europe-Afrique sur le plan des politiques d’investissement, du financement des grands projets d’impact. Autant de discussions qui permettront d’impulser des dynamiques porteuses de croissance durable et inclusive sur le continent africain.

Laisser un commentaire