ISIE – Election présidentielle : La course aux parrainages est lancée

131

 

Le formulaire de parrainage propre à chaque candidat est publié par l’instance sur son site électronique. Et c’est au candidat de le distribuer ensuite aux électeurs, en vue d’obtenir les parrainages requis.

Le porte-parole de l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie), Mohamed Tlili Mansri, a annoncé, hier, le lancement de la course aux parrainages pour les candidats à l’élection présidentielle. Les parrainages parlementaires, collectés auprès des membres des deux chambres parlementaires et qui requièrent une signature légalisée et les parrainages citoyens (qui ne nécessitent pas de signatures légalisées).

Dans une déclaration, Mansri a appelé les candidats à prendre contact avec la direction centrale de l’instance et ses bureaux régionaux, ou bien  avec les délégations ou missions diplomatiques tunisiennes à l’étranger et d’y déposer leurs coordonnées en vue de créer un dossier numérique et d’un formulaire de parrainage comportant les données personnelles et la photo du candidat.

Le formulaire de parrainage propre à chaque candidat est publié par l’instance sur son site électronique. Et c’est au candidat de le distribuer ensuite aux électeurs, en vue d’obtenir les parrainages requis, a expliqué Mansri. Et d’ajouter que cette démarche a pour but de garantir la crédibilité du processus électoral et d’éviter les faux parrainages.

La semaine dernière, l’Isie avait dévoilé, lors d’une conférence de presse, le calendrier électoral de la prochaine élection présidentielle prévue le 6 octobre 2024.

Le président de l’instance avait alors évoqué les nouvelles conditions relatives aux parrainages. Il s’agit, pour les candidats, d’obtenir le parrainage de dix députés de l’Assemblée des représentants du peuple ou ceux du Conseil national des régions et des districts, ou encore de 40 présidents élus de collectivité locale en exercice, au moment de l’acceptation des candidatures (conseils locaux, régionaux, ou municipaux). Autre option, le parrainage de 10.000 électeurs inscrits et répartis sur, au moins, 10 circonscriptions législatives, avec un minimum de 500 électeurs par circonscription.

Laisser un commentaire