Dans le cadre du programme européen ERASMUS+, l’Observatoire National du Sport en Tunisie en collaboration avec le projet GEST des études de genre, organise le 5ème congrès international en sciences du sport.

Ce symposium international se tiendra le 19 avril 2019 à Hammamet afin de discuter des problématiques du genre dans les pays voisins de l’Union européenne.

Ce symposium viendra après l’organisation d’un certain nombre d’événements multiplicateurs internationaux, tel que le colloque international  « Politiques et esthétiques de diversité »,  organisé du 20 au 21 Mars 2019 à la Faculté des Arts et des Humanités Beni Mellal au Maroc, où  une équipe diversifiée  de chercheurs en études du genre ( Tunisiens, Marocains, Lithuanien, Français, etc.) ont présenté leurs travaux de recherche  devant un public d’étudiants en master, de doctorants et d’enseignants intéressés par les problématiques modernes du genre dans le monde.

Une équipe tunisienne hétéroclite de l’Université de la Manouba a participé à ce dernier colloque, tout en partageant leurs expériences  en études de genre, en exposant plusieurs thèmes tels que : les liens entre le genre et les activités sportives en Tunisie, la relation implicite ente le corps et les représentations sociales et culturelles, le lien  entre le corps, le genre et la dance ainsi que la relation entre le terrorisme, le genre et les médias.

L’expérience fructueuse de  l’Université de la Manouba  dans le cadre du programme Erasmus + en collaboration avec le projet GEST a enfanté  deux  livres : le  premier est un manuel pédagogique  intitulé : « La pratique sportive à l’épreuve du genre en Tunisie » qui vise à amener les étudiants et les former à comprendre les enjeux des « études du genre » dans le monde contemporain, à les sensibiliser et à les outiller pour en influencer la destinée.

Et le deuxième, est un ouvrage qui a pour titre : « Sport et genre en Tunisie», ce livre représente le  fruit de la collaboration des chercheurs (juniors et seniors) et des enseignants professionnels, membres dudit projet et représentants de l’Université de la Manouba, Tunisie, qui sont impliqués, chacun selon son propre ancrage disciplinaire de recherche, dans l’étude de  la  problématique du  genre  dans le domaine des STAPS. 

Charger plus d'articles
Charger plus par Mohamed Ali Arfaoui
Charger plus dans Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *