Un million de visiteurs attendu.


Depuis l’époque aghlabide et jusqu’à nos jours, Kairouan a toujours réservé un accueil exceptionnel au mouled qu’on fête le 12 rabiaa al awal de chaque année lunaire (le 9 novembre pour cette année) et qu’on célèbre dignement car il symbolise le passage des ténèbres à l’espoir.
D’ailleurs, la ville de Kairouan a pu, pendant des siècles, véhiculer ces valeurs humaines héritées du Prophète Mohamed. En effet, les citoyens et les responsables à tous les niveaux ont parfaitement conscience des agréments qui accompagnent la célébration de cette fête religieuse qui attire chaque année des milliers de visiteurs, de Tunisie et du monde arabe. Ainsi, l’année dernière, 600.000 personnes ont assisté aux différentes festivités marquant la célébration de l’anniversaire du prophète Mohamed et ont beaucoup apprécié les concours de lecture du Coran dans les différentes mosquées, les spectacles variés qui s’accordent à merveille avec la piété kairouanaise, les jolis tapis et guirlandes accrochés aux murs, les rues illuminées jour et nuit, les odeurs d’encens et d’eau de rose dans l’air, les chants soufis à la gloire du prophète, entonnés surtout au mausolée d’Abou Zamaâ El Balawi et les cérémonies de circoncision gratuite au profit d’enfants nécessiteux.

Manifestations spirituelles, culturelles et religieuses
Et pour cette année, on s’attend à un record de visiteurs qui atteindront un million d’après les prévisions du commissariat régional au tourisme.
Tous ces points et bien d’autres ont été évoqués, le 30 octobre, lors de la conférence de presse organisée par l’association du Mouled présidée par Ali Ben Saïd.
Ainsi, des manifestations spirituelles, culturelles, et religieuses sont prévues de 2 au 10 novembre avec notamment des foires et des expositions, des concours de chants liturgiques, des compétitions culturelles et sportives, des spectacles «son et lumière» autour du minaret de la Grande Mosquée, des cérémonies religieuses dans la grande mosquée Okba, des concerts musicaux, des soirées poétiques des olympiades de mathématiques, la préparation de grandes quantités d’assida pour les visiteurs, ainsi qu’une exposition relative à des photographies de Kairouan de 1860 à 1960.
Quant à la 47e Conférence du Mouled, elle a eu lieu les 2 et 3 novembre avec la participation de chercheurs, d’académiciens tunisiens et étrangers, de plusieurs imams et haut cadres du ministère des Affaires religieuses, de jurisconsultes et de personnalités politiques.

A côté de cela, l’Association a prévu, hier, l’organisation, à l’Avenue Habib Bourguiba à Tunis, une journée de promotion du patrimoine artisanal, culturel et culinaire propre au gouvernorat de Kairouan pour qui le Mouled est un jour de prospérité exceptionnel au niveau de la vie socio-économique et de promotion du tourisme. Ce sera en quelque sorte un avant-goût festif sur tout ce qui attend les visiteurs qui se rendront à Kairouan.
Ainsi, on assistera à Tunis à des défilés de tenues traditionnelles, à des spectacles de fantasia et de cavaliers zlass, à des dégustations culinaires de plats du terroir et à des expositions-vente de produits de l’artisanat kairouanais. Cela sans oublier les chants mystiques fêtant l’anniversaire du prophète dont le célèbre «inzed ennabi» (le prophète est né).

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma ZAGHOUANI
Charger plus dans Société

Laisser un commentaire