Le président du groupe parlementaire du parti Al -karama, Seifeddine Makhlouf a demandé à la présidence du parlement de saisir la justice dans l’affaire du blocage du parlement par les députés du PDL.

Dans un acte d’escalade, la présidente du PDL s’est permise de s’assoir sur la chaise du président de l’ARP. La présidente de la séance Samira Chaouachi a demandé à la député de Abir Moussi de quitter ce siège hautement symbolique. La député a finalement obtempéré mais la séance a été perturbée.

Démarrage tardif de la séance plénière consacrée à l’examen de la loi de finances de 2020 en raison du sit-in des députés du PDL

Seifeddine Makhlouf a expliqué que ce qui se passe est un crime en flagrant délit. Un crime selon lui dans le cadre d’une bande organisée passible de 6 ans de prison pour les membres de la bande et de 12 ans d’emprisonnement pour la « cheffe de la bande ».

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. moi

    08/12/2019 à 13:54

    Maklouf est un salafiste escroc qui pète plus haut que son cul. Il ferait mieux d’aller préparer ses valises pour son prochain exil ou la case prison ou mieux encore !

    Répondre

Laisser un commentaire