Le chef du gouvernement désigné Habib Jemli continue à recevoir les CV de compétences tunisiennes dans le cadre des concertations autour de la formation du prochain gouvernement.

Dans une déclaration, une source de son équipe de communication a démenti les informations sur le retour à la table de concertation, du mouvement Echaab et du Courant démocrate.

Ces deux partis avaient annoncé, vendredi dernier, leur retrait des négociations sur la formation du prochain gouvernement.

La même source a assuré que le chef du gouvernement désigné n’a pas fermé les portes du dialogue devant les deux partis, mettant en avant le souci d’obtenir le plus large soutien politique à la prochaine équipe gouvernementale.

Mercredi dernier, Habib Jemli, s’était dit prêt, dans une déclaration exclusive à la TAP, pour toutes les éventualités, malgré l’avancée des négociations avec les partis qui composeront le prochain gouvernement et le refus de certains d’entre eux le principe de neutralité des ministères de souveraineté », soulignant qu’il annoncera les partis formant son gouvernement au début de la semaine prochaine.

Jemli a insisté sur son attachement à la neutralité des ministères de la souveraineté et que le parti qui l’a chargé de former le gouvernement (Ennahdha) « en était convaincu ».

Il a précisé avoir élaboré un certain nombre de scénarios et de solutions alternatives concernant la prochaine coalition gouvernementale et qu’il poursuivra ses consultations avec les différentes parties concernées.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire