L’Agence de mise en valeur du patrimoine et de promotion culturelle vient de publier un beau livre «La Médina de Tunis : civilisation arabe et méditerranéenne». Un excellent cadeau de fin d’année réalisé par un collectif de spécialistes du patrimoine sous la conduite de Abdelaziz Daoulatli.


«La Médina de Tunis : civilisation arabe et méditerranéenne » est un livre de référence de 532 pages, d’une grande qualité d’impression (Simpact), édité à l’occasion de «Tunis capitale de la culture islamique 2019» et fourmillant d’illustrations très rares et recherchées.
L’ouvrage traite avec précision des différentes étapes historiques de la Médina de Tunis depuis sa création. Il met en valeur l’architecture urbanistique avec toutes ses composantes arabes, islamiques, européennes et méditerranéennes. Il donne aussi un éclairage sur les personnalités symboliques ayant marqué les différents domaines scientifiques, culturels et religieux, et dont la majorité est issue de la Mosquée Zitouna qui se trouve au cœur de la Médina de Tunis, et ce, depuis le premier siècle de l’apparition de l’Islam.

Cette institution religieuse, et éducative a vu émerger des sommités dans le domaine religieux à l’instar de Ibn Zied, professeur de l’Imam Souhnoun et l’Imam Ibn Arafa, ainsi que l’historien Ibn Khaldoun. D’autres personnalités féminines ont brillé de tout leur éclat à cette époque, comme la princesse Atef, épouse d’Abi Zakaria, fondateur de l’Etat hafside et Oum Abi Abdallah Al Moustansser Bilallah 1er, prince hafside et la pieuse Sayda Aicha Al Manoubia, ainsi que la généreuse et bienfaitrice Aziza Othmana.

Malgré les successions d’époques et de générations, la Médina de Tunis a su préserver son cachet et une grande partie de son patrimoine civilisationnel d’une richesse inestimable, ce qui l’a hissée au rang des capitales islamiques les plus importantes depuis le XIIIe siècle. Puis, la Médina de Tunis a été sous le joug de l’immense empire Ottoman, et ce, jusqu’à la colonisation française où elle a retrouvé ses couleurs méditerranéennes. Le livre propose de suivre et de vivre toutes les étapes historiques de la Médina de Tunis qui a étendu ses tentacules jusqu’à la ville européenne tout en découvrant les mutations socioculturelles et orientations religieuses et les créations artistiques tant au niveau de l’artisanat qu’à celui de la musique et des arts plastiques. Des œuvres qui rendent compte de la vie quotidienne des Tunisiens et des traditions et coutumes, et ce, à travers les siècles.

L’ouvrage traduit de façon simple et subtile la coexistence des différents styles de vie, celui des vieux quartiers de la Médina protégée par des remparts et les nouveaux quartiers européens et méditerranéens qui s’étendent depuis la Porte de France jusqu’au Lac de Tunis. Ce brassage entre les cultures est la marque incontestable de ce Tunis, dont les racines sont à la fois arabes et méditerranéennes. Un livre, un trésor à posséder chez soi coûte que coûte.

Charger plus d'articles
Charger plus par Neila GHARBI
Charger plus dans Culture

Laisser un commentaire