Dans un rapport publié par l’Institut arabe des chefs d’entreprises sur la qualité des infrastructures en Tunisie, le Système portuaire national (SPN) avec toutes ses composantes, notamment les ports, le transport et la logistique, est considéré comme un secteur clé de la compétitivité et du développement industriel, agricole, commercial et économique. Son importance stratégique et les opportunités qu’il présente ne sont plus à démontrer. La structure proposée du plan d’action pour l’amélioration de la qualité du PSN, y compris la logistique, s’appuie sur quatre principes essentiels. Il s’agit, en effet, de garantir une bonne gouvernance et une efficacité économique, d’assurer la création d’emplois et de renforcement des capacités, de prendre en considération l’impact gouvernemental et social et d’améliorer la mobilisation des ressources à travers des partenariats publics-privés.

Reprises

D’après le bilan d’activité commerciale de l’Office de la marine marchande et des ports de l’année 2018, le volume global de l’activité commerciale des ports maritimes de commerce a atteint 30 millions de tonnes durant l’année 2018, soit une augmentation de 7% par rapport à l’année 2017.

Cette augmentation est de l’ordre de 2% pour l’importation et de 22% pour l’exportation.

En 2018, une reprise a été confirmée au niveau de l’activité des ports commerciaux en comparaison avec 2010, en dépit de la perte annuelle estimée à 2,5 millions de tonnes du volume de l’activité expliquée par la perte enregistrée au niveau de l’activité pour les produits du Groupe Chimique Tunisie (GCT).A signaler qu’en 2017, le volume total du trafic à travers les ports maritimes de commerce en Tunisie s’élevait à 28,6 millions de tonnes contre 29,2 millions de tonnes en 2016, moyennant une baisse de 2%.

Le trafic des marchandises à l’import durant la même période a enregistré une légère baisse de l’ordre de 2% pour atteindre 18,3 millions de tonnes contre 18,7 millions  de tonnes en 2016.Quant au trafic des marchandises à l’export, il a enregistré également une légère augmentation de 1% atteignant 9,9 millions de tonnes contre 9,8 millions de tonnes en 2016.

Charger plus d'articles
Charger plus par Najoua Hizaoui
Charger plus dans Supplément Economique

Laisser un commentaire