Le projet d’une voie ferrée reliant Kairouan à Enfidha sur une distance de 47 km, plusieurs fois reporté et bloqué, va enfin être concrétisé

Après la suppression de l’ancien chemin de fer en 1969 suite aux dommages causés par les inondations, le bus et les louages sont devenus, pour les ruraux et les citadins, le moyen indispensable pour se rendre au travail, à l’école ou dans d’autres gouvernorats.

Notons dans ce contexte que le projet national de la voie ferrée reliant Kairouan à Enfidha sur 47 km, plusieurs fois reporté et bloqué, va enfin être concrétisé, et ce, pour un budget de 200 millions de dinars .

En effet, les études techniques, qui ont été lancées au mois d’avril 2017 pour une enveloppe de 758.000 DT, ont beaucoup traîné à cause de problème fonciers vu l’existence de beaucoup de zones agricoles notamment à Dhraâ Ettemar.

Nous apprenons dans ce contexte que lors de la réunion entre tous les intervenants au mois de décembre 2018, tout le monde s’est mis d’accord sur l’itinéraire limitrophe de la GP2, allant de la station «Menzel Mahata» à Enfidha, à Gatranya, Kondar, Bachachma puis Metbassta à Kairouan.

La fin des études est prévue pour fin mars 2020 et sera suivie par les appels d’offres.

Espérons que les travaux de réalisation de ce projet stratégique dont rêvent tous les Kairouannais ne tarderont pas à se concrétiser d’autant plus que toutes les difficultés ont été résolues. Ainsi, les hommes d’affaires pourront investir dans le gouvernorat de Kairouan. En outre, l’acheminement des marchandises et des voyageurs sera facilité et nécessitera moins d’énergie que d’autres moyens de transport dépendant de produits pétroliers.

Charger plus d'articles
Charger plus par Fatma ZAGHOUANI
Charger plus dans Société

2 Commentaires

  1. Liberte

    03/03/2020 à 10:57

    L’étude de la faisabilité de la ligne ferroviaire est viré à l’échec pour causse de lafaiile qui causé un séisme de 3,46 alors on abandonne tout et on pense à une autre solution surtout qu’on ne dispose pas pas du budget nécessaire.

    Répondre

  2. kamel BEN SALEM

    06/03/2020 à 11:42

    Je ne vois pas du tout le bénéfice réel pour les Kairouanais de cette liaison Kairouan Enfidha. N’est il pas plus logique de faire revivre la liaison Sousse Kairouan vu les liens économiques étroits entre les deux villes?

    Répondre

Laisser un commentaire