L’association des pharmaciens a précisé samedi dans un communiqué que le manque enregistré au niveau du gel hydro alcoolique et des bavettes de type FFP2 qui protègent les citoyens du danger de la propagation du nouveau coronavirus (COVID 19) est dû essentiellement à l’augmentation de leur prix de vente auprès des fabricants et des fournisseurs.

L’association ajoute que la fixation du prix du gel hydro alcoolique par le ministère du commerce n’a pas été décidée en concertation avec l’ordre des pharmaciens ni avec le syndicat.

Elle a, en outre, signalé que le ministère n’a pas pris en compte le stock disponible dans les pharmacies et qui a été acheté auprès des fournisseurs au double du prix fixé par le ministère du commerce.

Dans ce contexte, l’association a menacé de suspendre la vente du gel dans les pharmacies à un prix qui ne leur convient pas.

Par ailleurs, l’association précise que l’approvisionnement des pharmacies en bavettes médicales de type FFP2 a été suspendu depuis le début du mois de janvier dernier et elles ne sont plus disponibles dans les officines depuis le début du mois de février dernier, par conséquent les pharmaciens ne peuvent plus maîtriser leur prix.

À noter que la Tunisie compte actuellement 16 cas confirmés d’infection au COVID 19.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire