Le ministre d’Etat chargé du Transport et de la Logistique, Anouar Maârouf, a appelé les entreprises et les employeurs à introduire des changements au niveau des horaires de travail (avancement et retardement), afin de réduire l’encombrement dans les moyens du transport public dans les heures de pointe et réduire les risques de contamination par le COVID-19.

Intervenant au cours d’une conférence de presse, tenue samedi, Maarouf a appelé les citoyens à réduire les déplacements non nécessaires.

Le ministère effectue, quotidiennement, des opérations de nettoyage et de désinfection des stations, des bus et des trains, a-t-il indiqué.

Il a appelé par ailleurs les taxis individuels et collectifs à désinfecter leurs véhicules, chaque jour, afin de limiter les risques de contamination par COVID-19.

Au sujet des tunisiens coincés à l’étranger, il a fait savoir que des mesures nécessaires seront prises pour rapatrier les cas qui doivent rentrer au pays, et ce, en coordination avec les ministères des affaires étrangères et de la défense, précisant que l’évolution de la situation nécessiterait peut être la mobilisation d’avions militaires.

Le nombre de tunisiens coincés en Italie est estimé à 160, a-t-il encore affirmé, ajoutant que ceux qui vont être rapatriés devront se soumettre au confinement, pendant 14 a-t-il.

Pour ce qui est des étrangers présents actuellement en Tunisie, une coordination sera assurée avec leurs pays pour les rapatrier, a encore ajouté le ministre.

Et de rappeler que le gouvernement a décidé d’annuler les liaisons aériennes vers l’Italie, en maintenant un seul vol quotidien avec la France (Paris) et un vol hebdomadaire avec l’Espagne (Madrid), la Grande Bretagne (London), l’Allemagne (Francfort) et l’Egypte (Caire).

Pour les postes frontaliers, il a fait savoir qu’un renfort avec les équipes de santé a été assuré.

Concernant les traversés et les vols de transport des marchandises, le ministre a souligné que des mesures fermes ont été prises pour interdire aux équipages de quitter leurs bateaux tout en vérifiant leurs états de santé.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire