Il a été décidé de faire en sorte que la réunion des présidents des blocs parlementaires devienne «une cellule de crise» ouverte. De plus, le bureau de l’Assemblée doit se réunir pour décider de la poursuite ou non des activités parlementaires dans les prochaines semaines. Rached Ghannouchi n’a pas exclu la possibilité de favoriser le travail à distance pour limiter les déplacements des uns et des autres.


Les blocs parlementaires de l’Assemblée des représentants du peuple ont tenu hier matin une réunion d’urgence pour étudier la situation générale du pays en ces temps de crise mondiale liée à la propagation quasi inéluctable du nouveau coronavirus. Une réunion qui a permis à l’ensemble des sensibilités politiques  de partager leurs visions des mesures d’urgence supplémentaires à prendre pour maîtriser la pandémie.

Une fois n’est pas coutume, les présidents des blocs parlementaires ont affiché une solidarité de circonstance et ont estimé que d’autres dispositions doivent être prises par le gouvernement en vue de limiter les contaminations. «Je dois rencontrer le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh pour lui faire part de nos recommandations», a annoncé le président de l’ARP Rached Ghannouchi
Il a été notamment décidé de faire en sorte que la réunion des présidents des blocs parlementaires devienne «une cellule de crise» ouverte. De plus, le bureau de l’Assemblée doit se réunir pour décider de la poursuite ou non des activités parlementaires dans les prochaines semaines. Rached Ghannouchi n’a pas exclu la possibilité de favoriser le travail à distance pour limiter les déplacements des uns et des autres.

Le président de l’ARP a annoncé que la situation actuelle pouvait parfaitement être comparée à un état de guerre et que les citoyens doivent se plier aux normes d’hygiène et ne pas prendre à la légère les mises en garde des autorités.
Dans une conférence de presse tenue à la sortie de la réunion, le président de l’Assemblée a appelé à la solidarité nationale et à la rationalité dans le traitement de cette pandémie, tout en encourageant les citoyens à soutenir le fonds de solidarité mis en place pour contribuer à l’amélioration des infrastructures sanitaires d’urgence.

«Nous tirons la sonnette d’alarme et nous allumons les voyants rouges et nous demandons à notre peuple et aux cadres de l’Etat de se prémunir contre ce danger qui pourrait devenir hors contrôle», a également déclaré Rached Ghannouchi. Il estime que le slogan «ched darek» (restez chez vous) est une règle d’or qu’il faut absolument suivre.

Dans la matinée, les députés présents ont subi le fameux contrôle thermique, pour s’assurer qu’aucun d’eux ne porte le virus ou est susceptible de le porter. L’hémicycle et les locaux de l’ARP ont quant à eux été désinfectés.
Par ailleurs, la commission des droits et des libertés a tenu normalement sa réunion hier pour l’examen du projet de loi relatif aux entreprises de sondage d’opinion.

Charger plus d'articles
Charger plus par Karim Ben Said
Charger plus dans Actualités

Laisser un commentaire