Le bureau politique d’Ennahdha a fait savoir, jeudi, que le mouvement a accepté le principe de la délégation du pouvoir d’émettre des décrets lois au chef du gouvernement pour une raison précise conformément au texte de la Constitution et pour une période déterminée.

Le bureau politique souligne que le motif déterminé de ladite délégation concerne uniquement la lutte contre la pandémie du Covid-19 de manière efficace et rapide.

Le mouvement Ennahdha a, par ailleurs, dénoncé dans une déclaration rendue publique à l’issue de sa réunion tenue mercredi les actes de violence contre le député Mohamed Affes, du bloc Al-Karama.

« Cette violence constitue une agression contre les institutions de l’Etat et n’exprime aucunement un niveau de conscience vis-à-vis de la situation actuelle, laquelle nécessite de faire preuve de solidarité et d’union nationale », lit-on dans le texte de la déclaration.

Le mouvement a appelé également tous les citoyennes et citoyens à respecter le confinement total pour préserver leur santé ainsi que celle de la communauté nationale.

Ennahdha a exhorté le gouvernement à déployer des efforts supplémentaires pour endiguer la propagation de ce virus par le recours intensif au test de dépistage et l’application stricte de la loi contre ceux qui transgressent les mesures de confinement.

Le mouvement a également souligné l’impératif d’activer les mesures sociales et économiques à même de soutenir les catégories sociales marginales.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire