Un couple de médecins de Manouba ville a été testé positif au covid-19, ce qui porte à 5 le nombre total des contaminations dans le gouvernorat.

Il s’agit d’un médecin généraliste qui a contaminé sa femme, médecin retraitée, sachant qu’il a contracté le virus chez une patiente revenant de Suisse, a déclaré à l’agence TAP, Raja Trabelsi, gouverneure de la Manouba.

Ayant eu des doutes sur l’état de santé de sa patiente, le médecin contaminé assure avoir été en repos il y a 10 jours, a encore dit la gouverneure.

Avec ces 2 nouveaux cas, le nombre des médecins contaminés dans la région est porté à 4. Les premiers cas sont ceux d’un médecin de réanimation à Oued Ellil et un médecin généraliste, inscrit parmi les cas d’un autre gouvernorat mais dont le cabinet se situe à la Manouba.

La gouverneure a également souligné que les 3 premiers cas ont été enregistrés dans les délégations de Mornaguia et Oued Ellil.

S’agissant du 3e cas annoncé, samedi après-midi, elle a affirmé qu’il s’agit d’un quadragénaire revenant de France. Ce dernier habite à El Agba, dans la délégation de Hraïria, relevant du gouvernorat de Tunis et non pas de la Manouba, a-t-elle précisé. Trabelsi a également fait savoir que les efforts de la direction régionale de la santé de la Manouba se concentrent sur la localisation des personnes ayant été en contact avec les nouveaux cas confirmés, pour les soumettre à l’auto-isolement et faire le suivi de leur situation sanitaire.

De son côté, la directrice régionale de la santé de la Manouba a indiqué à la TAP, que 169 personnes dans la région ont achevé leur quarantaine, sans développer de symptômes alors que 122 autres cas sont toujours en auto-isolement. Toujours selon elle, « les trois prélèvements effectués, vendredi, à la Manouba sont testés négatifs ».

Sur le terrain, les unités sécuritaires et les forces armées se déploient pour faire respecter le confinement général et empêcher les rassemblements dans certains quartiers. Les opérations de désinfection des locaux sécuritaires, des entreprises publiques et des rues se poursuivent dans chacune des municipalités de la région. Elles sont effectuées en collaboration avec la société civile et les agriculteurs qui ont mis à disposition leurs tracteurs et pulvérisateurs.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire