Le ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi étudie, en coordination avec les ministères des Affaires sociales, de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, l’adoption de mesures qui prévoient la prise en charge des cotisations de Sécurité sociale des entreprises privées, ou le paiement d’une partie des salaires des employés dans le secteur privé, a déclaré, vendredi, le ministre de la Formation professionnelle et de l’Emploi, Fethi Belhaj.

Dans une déclaration à la TAP, Belhaj a indiqué que les trois ministères se concertent en vue d’adopter des mesures permettant d’aider les entreprises privées dans l’objectif de préserver la pérennité des emplois compte tenu des répercussions économiques défavorables de la pandémie du Coronavirus sur l’activité de ces institutions.

Ces mesures qui concernent, aussi, les sans-emploi, consistent, particulièrement en une prise en charge de leur formation dans les plus brefs délais, en vue de les aider à réintégrer le marché du travail. Il s’agit, en outre, selon le ministre de maintenir le versement des subventions d’accompagnement au profit de toutes les institutions économiques qui poursuivent leurs activités durant cette crise.

Le ministre a, en outre, affirmé que son département continuera d’assurer le versement des bourses des stages pratiques au profit des bénéficiaires ainsi que de maintenir les avantages accordés aux jeunes promoteurs, dans le cadre des programmes d’emploi actifs, dont bénéficient 125 mille et 362 personnes, et ce, jusqu’au 31 mai prochain.

Cette mesure consiste en le versement des subventions accordées dans le cadre du « contrat de la dignité » au profit de 22 mille personnes et celles destinées aux bénéficiaires du « contrat d’initiation à la vie professionnelle » (CIVP), du « contrat du service civique » et des autres contrats en vigueur, dans le cadre des programmes actifs pour l’emploi.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire