Suite à l’opération menée par anticipation, samedi soir, à Jebel Salloum (gouvernorat de Kasserine), par des unités mixtes de l’Armée et de la Garde nationale, des renforts ont été dépêchés, dimanche à l’aube, sur les lieux, à la recherche d’autres terroristes en fuite.

Les deux éléments abattus au cours de cette intervention ont été identifiés. Deux kalachnikovs, des munitions et des mines de fabrication artisanale, ainsi que des documents, ont été saisis, apprend l’agence TAP, de source policière.

Selon le porte-parole de la garde nationale, Houssem Eddine Jebabli, le premier terroriste est un certain Mohamed Ouanes Ben Mohamed Midani Ben Mohamed Hajji, alias Abou Mossoob, de nationalité tunisienne, né le 10/01/1994, actif dans la Katiba Jond El Khilafa. Ce dernier avait participé à l’attaque contre le domicile de l’ancien ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, perpétrée le 24 mai 2014, à celle de Henchir Talla 2, le 16 juillet 2014, qui avait fait 15 martyrs parmi les militaires et à l’embuscade contre une unité de l’armée à Jebel Mghilla, le 7 avril 2015, faisant 5 martyrs parmi les militaires. Il était, également, impliqué dans plusieurs autres opérations, en 2015, à Jebel Mghilla, en 2016 à Sidi Ali Ben Aoun, et dans l’assassinat de Said Ghozlani (un militaire), le 15 novembre 2016, Khlifa Soltani (un berger), le 3 juin 2017 et Khaled Ghozlani le 14 décembre 2018, tous les trois égorgés. Il avait également pris part au hold-up d’une banque, à Kasserine.

Le deuxième terroriste est un dénommé Nadhem Ben Mohsen Ben Ammar Dhibi, alias Ammar-Adam, Tunisien, né le 01/03/1987. Il avait rejoint la Katiba Oqba Ibn Nafaa en 2013, puis la Katiba Jond El Khilafa en 2014. Il avait participé à l’attaque contre le domicile de l’ancien ministre de l’Intérieur, et de celui d’un député à Kasserine en juin 2014, ainsi qu’à l’opération de Henchir Talla 2 et à plusieurs autres attaques terroristes.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire