Le ministère de la santé a entamé, ce lundi, le placement obligatoire de tous les porteurs sains du nouveau coronavirus dans trois centres de confinement spécialisés à Médenine, Sfax et Monastir, a souligné Mohamed Rabhi, président de la commission de confinement au ministère de la santé.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le responsable a précisé que le ministère a pris cette mesure en coordination avec le ministère de la justice après avoir constaté l’inefficacité de la sensibilisation des personnes concernées à aller de leur plein gré à ces centres.

Selon Rabhi, le nombre des personnes confinées dans ces centres (105 jusqu’à présent) devra augmenter de façon remarquable au cours des prochains jours.

Il a, en outre, évoqué la possibilité d’aménager de nouveaux centres similaires en cas de besoin avec toutes les conditions d’hygiène, d’hébergement et de restauration.

L’intervenant a ajouté que les personnes placées dans les centres de confinement sont soumises à un suivi médical permanent et ne peuvent rentrer chez elles qu’après leur rétablissement total.

D’après Rabhi, toutes les personnes symptomatiques sont transférées aux hôpitaux tandis que les asymptomatiques sont placés obligatoirement dans les centres de confinement spécialisés.

Dans ce contexte, il a précisé que les porteurs sains du virus constituent un danger réel pour la population étant donné qu’ils sont asymptomatiques et peuvent donc être fortement contaminants.

Le responsable a rappelé que le ministère de la santé a créé depuis le 21 mars 2020, 27 centres répartis sur l’ensemble du pays pour y accueillir tous les Tunisiens de retour de l’étranger et les soumettre systématiquement à un confinement de 14 jours.

 » Ces centres comptent actuellement près de 1550 personnes « , a-t-il dit faisant remarquer que les gouverneurs et les directeurs régionaux de la santé assurent la gestion de ces centres.

À noter que depuis le 2 mars dernier, la Tunisie a enregistré 574 cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus et 22 décès.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire