Le ministre de l’Intérieur Hichem Mechichi a déclaré que la loi sera désormais appliquée dans toute sa rigueur contre tous ceux qui ne se conforment pas aux règles du confinement sanitaire et du couvre-feu.

S’exprimant mardi au cours d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de la santé à la Kasbah pour faire le point sur la situation sanitaire dans le pays, Mechichi a indiqué que le nombre des arrestations pour non-respect du confinement sanitaire total a atteint les 600 et que 70 personnes ont été assignées à résidence.

Le ministère passera à la répression pour faire respecter les consignes, a-t-il martelé, tenant toutefois à préciser que le but n’étant pas de restreindre les libertés mais de préserver ce qui a été accompli jusque-là pour faire face à la propagation du coronavirus.

Il a qualifié de grave la situation épidémique en Tunisie. En cas où cette situation n’est pas maîtrisée, la Tunisie risquerait d’entrer dans une étape dangereuse où il y aura des gens qui tombent morts devant les hôpitaux et où les soignants auront à choisir parmi les patients à sauver.

Toute personne qui transmet délibérément le virus en se comportant de manière irresponsable et nonchalante sera désormais poursuivie en justice sur la base des dispositions du Code pénal, pour homicide involontaire, a mis en garde le ministre.

Il a tiré le signal d’alarme sur l’insouciance de certains citoyens non autorisés à se déplacer et qui continuent à circuler en faisant fi aux consignes préventives.

Le respect des mesures du confinement total observé au début avait permis au pays de contenir la propagation du virus, a-t-il fait observer.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire