La présidence de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a exprimé sa totale solidarité avec les députés Zouhaier Maghzaoui, secrétaire général du Mouvement Echaâb et membre du bureau du parlement, et Samia Abbou, dirigeante au parti du Courant démocrate et présidente de la commission de la législation générale à l’ARP, suite aux menaces terroristes proférées à leur encontre.

L’institution parlementaire appelle les autorités compétentes à ouvrir une enquête, fournir les protections nécessaires aux députés en question et à veiller à leur sécurité.

Dans une déclaration, mercredi, le parlement estime que « le terrorisme guette le peuple au moment ou la collectivité nationale fait face à de sérieux défis liés au Coronavirus », soulignant que « les ennemis de la religion et de la nation ne réussiront pas à disperser les efforts et semer la confusion ».

Le secrétaire général du Mouvement Echaâb, Zouheir Maghzaoui, avait déclaré, mardi, que le ministère de l’Intérieur l’a alerté sur de « sérieuses menaces terroristes » pouvant entraîner des « atteintes à son intégrité physique ».

Dans une déclaration à l’agence TAP, Maghzaoui a précisé avoir reçu un appel téléphonique du district de la Sûreté nationale de Carthage l’informant de menaces jugées sérieuses contre lui, sans fournir de détails sur la nature de ces menaces.

Il a indiqué que les services du ministère de l’Intérieur lui ont promis de renforcer les mesures visant à assurer sa protection après ces nouvelles menaces. Maghzaoui bénéficie déjà d’une protection rapprochée depuis mars 2014.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Amel

    08/04/2020 à 17:03

    Pourquoi pas avec Abir Moussi aussi quand elle a été menacée de mort

    Répondre

Laisser un commentaire