Six gros camions et quatre tracteurs remplis de charbon et de bois de chênes zéens âgés de plus de 300 ans abattus récemment dans la forêt de Ain Draham ont été saisis, mardi, par les agents de la garde nationale et de la direction des forêts.

Suite à une descente conjointe effectuée dans les villages de Hamraya et Draya Sidi Youssef de la délégation de Ain Draham, les agents de la garde nationale ont découvert une grande quantité de charbon et de bois emmagasinée dans les forêts avoisinantes, indique à l’agence TAP, un responsable sécuritaire du district de la garde nationale de Tabarka.

Cinq personnes ont été arrêtées suites aux aveux de certaines d’entre elles au sujet de l’abattage de ces arbres forestiers profitant des mesures de confinement général et du couvre-feu. Le bois devait être transformé en charbon et vendu à des cafés ou des hôtels à raison de 40 dinars le sac de 30 à 35 kg.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le chef de l’arrondissement des forêts de Ain Draham, Hamda Rzaigui mentionne que les chênes zéens abattus sont des arbres naturels de plus de 300 ans à caractère écologique non renouvelable, ajoutant que leur abattage est interdit par la loi en raison de la rareté de la variété à l’échelle internationale.

Selon la même source, l’abattage illicite a touché 400 arbres d’une valeur de 300 mille dinars situés dans la localité d’Ain Salem.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Un commentaire

  1. Mohsen - KALBOUSSI

    15/04/2020 à 13:22

    Il n’y a pas de hêtre en Tunisie. Renseignez-vous avant d’écrire des choses pareilles!
    Il s’agit du chêne zeen.

    Répondre

Laisser un commentaire