Le laboratoire d’analyse de l’hôpital universitaire Habib Bourguiba à Sfax a été doté, mercredi, de la part d’un groupe économique, d’un deuxième appareil permettant de renforcer son rendement en matière d’analyse du Covid-19.

Tout en soulignant l’importance de ce don, le chef du laboratoire de l’hôpital, Adnan Hammami, indique, à l’agence TAP, que l’amélioration du rendement de ce service est tributaire de plusieurs maillons de la chaîne partant du prélèvement des échantillons, jusqu’au matériel d’analyse, en passant par les kits de réactifs, dont la fourniture doit être régulière. Ce qui n’est pas toujours garanti, aussi bien à l’échelle régionale que nationale, car ceci est lié au marché mondial, explique Hammami.

Les dernières analyses effectuées au niveau de la Route de Lafrane, quartier considéré comme foyer d’endémie, ont révélé, seulement, deux résultats positifs sur 14 prélèvements, ce qui montre que la contagion au Covid-19 ne s’est pas fortement propagée dans cette zone comme on pouvait le craindre, signale, mercredi, à l’agence TAP, Ali Ayadi, directeur régional de la santé. Cette petite agglomération avait enregistré 7 cas de contamination et deux décès.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire