L’UTICA réitère son engagement en faveur du pays et appelle à soutenir le secteur privé

Suite à l’accord signé mardi 14 avril courant, entre le ministre des Affaires sociales, le secrétaire général de l’UGTT et le président de l’UTICA concernant le versement des salaires du mois d’avril pour les salariés du secteur privé, la centrale patronale a réitéré, mercredi, son engagement en faveur du pays et son attachement à la solidarité nationale, dans cette conjoncture difficile que traverse la Tunisie.
L’UTICA a demandé au gouvernement et à la BCT d’autoriser les banques à accorder les facilités nécessaires aux entreprises qui affrontent des problèmes de liquidités pour leur permettre de verser les salaires du mois d’avril.
Elle a aussi, exhorté la Banque centrale, à accélérer les mesures de soutien décidées en faveur des entreprises, dont la mise en place d’une ligne de garantie, et à inciter les banques à accorder des crédits aux entreprises pour leur permettre de préserver les emplois et de reprendre leurs activités une fois le confinement général levé.
L’organisation patronale a en outre, appelé à autoriser les entreprises à appliquer le mécanisme du chômage technique sur la période passée du confinement sanitaire général et à maintenir l’aide exceptionnelle occasionnelle de 200 dinars prévu par le gouvernement au profit des employés des entreprises, durant toute la période du confinement.
Elle a, par ailleurs, demandé le report du paiement de la contribution sociale au titre du premier trimestre de 2020 du 15 au 30 avril 2020 et de ne pas alourdir la charge des entreprises par une nouvelle mesure fiscale.
La centrale patronale a aussi, invité toutes les parties prenantes, en l’occurrence son partenaire social l’UGTT, à préserver la pérennité des entreprises qui constituent les piliers essentiels du pays, soulignant la nécessité de prévoir un retour progressif au travail, tout en assurant toutes les conditions de santé et de sécurité au sein des entreprises.
Elle a considéré que le soutien des employés du privé dans ces conditions difficiles passe inévitablement par le soutien de toutes les entreprises et de tous les secteurs dont la pérennité est le seul garant d’une vie digne.

Laisser un commentaire