Près de 800 familles basées à Bir Nakhla dans la délégation de Tajerouine (gouvernorat du Kef) sont privées d’eau potable depuis deux jours à cause d’un incendie criminel qui s’est déclaré, jeudi, dans la station de pompage d’eau.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’incident a été commis par des malfaiteurs dont l’identité demeure encore méconnue, a indiqué à l’agence TAP Mounir Laabidi, président de l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche au Kef.

La même source a ajouté que l’effort du commissariat régional au développement agricole (CRDA) du Kef est axé sur le remplacement de cette station dans les brefs délais pour assurer la reprise de l’approvisionnement des habitants de cette localité en eau potable.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire