Le Parti Qalb Tounes (Au cœur de la Tunisie) a exprimé, dimanche, sa « vive condamnation » des menaces ciblant la présidente du Parti destourien libre (PDL) et députée Abir Moussi, et ce « quelle qu’en soit l’origine » et qui auront pour conséquence, estime-t-il, de relancer les accusations d’apostasie et le terrorisme.

Dans un communiqué publié ce dimanche, Qalb Tounes fait part également de « sa solidarité totale » à Abir Moussi, appelant les autorités concernées à garantir sa protection et sa sécurité ainsi que celle de sa famille et à ouvrir rapidement une enquête pour dévoiler les auteurs de ces menaces et les poursuivre en justice.

Qalb Tounes insiste sur la nécessité de « moraliser la vie politique, de privilégier la logique du dialogue, de la cohabitation pacifique et du respect mutuel en tenant compte de l’intérêt national ». Il appelle toutes les parties à s’en tenir à un comportement rationnel, à éviter les provocations et à bannir les divisions tout en faisant preuve de responsabilité en cette étape de crise sanitaire, économique et sociale que traverse le pays exigeant l’unification des efforts.

Dans une vidéo publiée vendredi, la présidente du PDL a dit être la cible de menaces terroristes suite à des informations qui lui ont été communiquées par l’unité nationale de recherche dans les crimes terroristes, du crime organisé touchant l’intégrité du territoire.

Charger plus d'articles
Charger plus par La Presse avec TAP
Charger plus dans à la une

Laisser un commentaire